Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

La ville de Tulle bichonne les robes d'Yvette Horner

mercredi 27 mars 2019 à 16:31 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin et France Bleu Béarn

La ville de Tulle possède deux tenues de scène d'Yvette Horner signées Jean-Paul Gaultier. Elles seront exposées dans le futur musée de l'accordéon de la ville. Mais ces tenues se dégradaient. Elles viennent d'être restaurées.

Aline Gaillard Létrange montre le résultat du nettoyage du jupon à froufrous de la robe tricolore qui était jauni par le temps et tâché de gras.
Aline Gaillard Létrange montre le résultat du nettoyage du jupon à froufrous de la robe tricolore qui était jauni par le temps et tâché de gras. © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, France

Les images avaient fait le tour du monde à l'époque. C'était lors de la célébration du bicentenaire de la Révolution française à Paris. Yvette Horner animait la fête en jouant de l'accordéon dans une robe à paillettes et à froufrous tricolore. Elle les avait fait confectionner par le couturier Jean-Paul Gaultier. En 2005 la célèbre accordéoniste avait décidé de vendre plusieurs de ses tenues de scène. C'est là que la ville de Tulle, déjà en préparation de son musée de l'accordéon, avait acquis cette fameuse robe, avec le jupon et les chaussures assorties, en même temps qu'une autre des tenues également signée Jean-Paul Gaultier du bicentenaire et un accordéon.

On respecte leur vécu" Karine Lhomme, directrice des musées de Tulle

Après une semaine et demie de travail dans son atelier de Brive, la restauratrice de textile Aline Gaillard Létrange, a ramené ce mercredi l'ensemble des tenues. "C'était vraiment une chance de pouvoir travailler sur des beaux objets" a-t-elle précisé en montrant le résultat de ses restaurations à Karine Lhomme, la directrice des musées de Tulle. Qui précise de son côté qu'il ne s'agissait pas de remettre à neuf les tenues. "On respecte leur vécu. Ce sont des robes qui ont été portées et qui étaient restées avec leurs traces d'usage". Il fallait aussi empêcher la poursuite de leur dégradation. Les paillettes notamment sur la jupe tricolore tombaient en nombre.

Un documentaire

Les deux tenues feront partie des pièces maîtresses du futur musée de l'accordéon de Tulle dont la création a pris, après plusieurs années de déconvenues, son élan avec l'achat de l'ancienne banque de France de Tulle. Une réflexion est déjà engagée pour leur mise en valeur. Un documentaire notamment, déjà en préparation, sera projeté sur le lieu de l'exposition des robes pour en raconter l'histoire.