Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Lacanau : un projet de bassin artificiel pour surfer toute l'année

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Un bassin artificiel devrait prochainement être construit à l'entrée de Lacanau. La ville espère ainsi développer son économie et renforcer sa candidature pour les épreuves de surf des Jeux Olympiques de 2024.

Deux vagues pourraient déferler simultanément sur ce bassin artificiel.
Deux vagues pourraient déferler simultanément sur ce bassin artificiel. - Pascal Dubos

Lacanau, France

Et si l'on pouvait surfer toute l'année à Lacanau, quelle que soit la météo ? Un groupe d'investisseurs privés monte un projet de bassin artificiel. Les dernières études sont en cours et les promoteurs espèrent obtenir les permis de construire d'ici la fin de l'année. L'ouverture est prévue pour 2020 ou 2021.

Ce bassin serait le cœur d'une zone de développement économique et touristique. de 24 hectares, où l'on trouverait aussi des hôtels et restaurants. Ce Parc" -le nom choisi par les promoteurs- devrait être construit à l'entrée de Lacanau-ville.

Un pôle européen du surf

Le maire de Lacanau est ambitieux : il compte sur cet espace pour dynamiser l'économie locale tout au long de l'année. Laurent Peyrondet entend également renforcer l'identité "surf" de la commune, qui deviendrait "un pôle européen", en association avec la fédération française, les collèges et les écoles de Gironde.

Ce site nous permettra de créer des emplois permanents. Par exemple, les moniteurs de surf qui sont sur la plage l'été pourraient y travailler l'hiver."

Les vagues artificielles offrent en effet de grande possibilité. "Ces vagues sont modulaires, explique Pascal Dubos, l'un des investisseurs. On a la possibilité de faire varier la hauteur, entre 50 cm et 1,80m. On peut aussi les rendre faciles, pour les débutants, ou plus techniques".

Laurent Peyrondet, le maire de Lacanau, veut dynamiser l'économie de la commune.

Un plus pour les JO-2024

Ce "Parc" serait aussi un argument de poids dans le dossier de Lacanau pour les épreuves de surf des Jeux-Olympiques de 2024.  En décembre dernier, le président de la fédération française de surf indiquait en effet qu'une vague artificielle pourrait convaincre le comité d'organisation (COJO) d'inclure le surf au programme des JO.

Lacanau, officiellement candidate avec le soutien de la métropole bordelaise, jouera la carte du bassin artificiel pour rassurer le COJO. "Quelle que soit la station retenue, qui est capable de dire s'il y aurait des vagues parfaites en août 2024? Nous, nous pourrons la proposer", martèle l'investisseur Pascal Dubos.

Tout le projet semble réfléchi pour être compatible avec cette candidature. Comme le souligne le maire, Laurent Peyrondet, le "Parc" serait une base idéale pour les athlètes.

Le bassin pourrait servir pour l'entraînement des athlètes, qui seraient hébergés dans les hôtels du Parc" - Laurent Peyrondet, maire de Lacanau

Le comité d'organisation de Jeux Olympiques-Paris 2024 doit rendre sa décision en 2019.

Les investisseurs détiennent la licence de la technologie "Wavegarden", développée par une société basque. - Aucun(e)
Les investisseurs détiennent la licence de la technologie "Wavegarden", développée par une société basque. - Pascal Dubos
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu