Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Laissez-nous travailler à 100% de notre jauge!" : le SOS du directeur du Théâtre des Beaux Arts à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Les théâtres privés comme le Théâtre des Beaux Arts à Bordeaux ont été parmi les premiers à baisser le rideau. Ils demandent à pouvoir repasser en jauge pleine avec le port du masque obligatoire. "Une question de survie" affirme le directeur du théâtre bordelais Loïc Rojouan. Interview

Le théâtre privé des Beaux Arts accueille actuellement 45 spectateurs au lieu de 90
Le théâtre privé des Beaux Arts accueille actuellement 45 spectateurs au lieu de 90 © Radio France - Florence Pérusin

France Bleu Gironde : Quelles sont les contraintes sanitaires qui s'imposent à vous pour l'instant?

Loïc Rojouan : "Nous sommes un petit théâtre de 90 places et actuellement nous devons laisser un mètre de distance entre chaque groupe de spectateurs, que ce soit un couple une famille ou un groupe jusqu'à 10 personne maximum. Par conséquent, cette contrainte nous empêche de remplir notre théâtre à plus de 50% par représentation, y compris sur des spectacles qui marchent très fort ou nous aurions pu remplir. Nous sommes bloqués à 45 places. Le problème pour une petite salle comme la nôtre, c'est que nous sommes rentables à partir de 60 places vendues, donc pour l'instant, nous perdons de l'argent à chaque représentation."

France Bleu Gironde : Qu'attendez-vous de la ministre Roselyne Bachelot, qui consulte actuellement les professionnels de la culture?

L.R. : "Très clairement, nous demandons à pouvoir retravailler en jauge pleine avec le port du masque obligatoire, comme cela se fait depuis déjà plusieurs semaines dans les avions ou dans les trains. Nous sommes exactement dans le même cas de figure, donc il est normal que nous soyons soumis aux mêmes règles."

France Bleu Gironde : Comment avez-vous fait pour construire votre programmation?

L.R. : "A un moment, nous nous sommes lancés, car nous ne pouvions pas attendre plus longtemps vis-à-vis des compagnies qui dépendent de nous et de notre public. Donc nous avons bâti une programmation complète pour l'année 2020/2021, qui est d'ailleurs déjà en ligne. Afin de lancer cette nouvelle saison et en accord avec la mairie de Bordeaux, la première représentation se fera le 20 août en extérieur, dans l'enceinte du Square Dom Bedos, juste à côté du théâtre, ou nous pourrons accueillir 120 spectateurs. Mais il est clair que si les règles sanitaires ne changent pas rapidement, nous ne survivrons pas. Nous avons les moyens de tenir jusqu'en novembre, mais sans aide, nous n'irons pas au-delà, et il est hors de question pour moi de me lancer dans des situations financières délicates de surendettement ou autre."

Pour tout renseignement sur la saison 2020-2021, rendez-vous sur theatre-beauxarts.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess