Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Landes : à Tyrosse, le cinéma c'est du service public

-
Par , France Bleu Gascogne

Comme chaque année, le cinéma français fait le bilan de l'année écoulée. Le Centre National du Cinéma annonce une fréquentation des salles en baisse en 2018. Face aux grands multiplexes, dans les Landes, les cinémas de proximités font de la résistance. Comme à Saint-Vincent de Tyrosse.

Véronique Berthelot, présidente de l'association Cinétyr, devant l'ancien projecteur à bobine du cinéma de Saint-Vincent de Tyrosse.
Véronique Berthelot, présidente de l'association Cinétyr, devant l'ancien projecteur à bobine du cinéma de Saint-Vincent de Tyrosse. © Radio France - Paul Ferrier

Saint-Vincent-de-Tyrosse, France

Face aux grands multiplexes, dans les Landes, les cinémas de proximités font de la résistance. Et de la solidarité. Comme à Saint-Vincent de Tyrosse. 

Chaque année, à la même époque, c'est l'heure de faire le bilan pour les salles obscures françaises. Ce lundi, le CNC, le Centre National du Cinéma, a publié les chiffres de fréquentation des salles en 2018. En baisse par rapport à l'année précédente, 200,5 millions de personnes ont achetées une place de cinéma. Mais, une nouvelle fois, les salles françaises s'en sortent bien, portées par les poids lourds des comédies françaises. 

Sur le podium du box office :  1/ Les Indestructibles (5,8 Millions) ; 2/ Les Tuches 3 (5,7 M) et  3/ La Ch'tite Famille (5,6M). 

Le cinéma de proximité

Assez loin de ces scores, il y a dans les Landes, les petites salles de proximités. Celle de Saint-Vincent de Tyrosse, nichée au cœur de la mairie, par exemple. Gérée par la même association via une Délégation de Service Public, la salle fêtera ses 20 ans en 2019. En 2018, elle a aussi connu une légère baisse de fréquentation avec 21 000 spectateurs pour son unique salle de 280 places.

Le ticket Solidaire

C'est la jolie nouveauté en 2018 de Cinétyr, l'association qui gère la salle tyrossaise. Le tickets solidaire. C'est un peu la même idée que ce qu'on appelle un café suspendu. Dans un bar, on paye un café en plus pour une personne qui viendra plus tard mais qui n'a pas les moyens de se l'offrir. 

Et bien là, c'est presque pareil. En allant au cinéma de Tyrosse vous pouvez décider d'acheter une place en plus (5euros) ou si vous êtes abonné, vous pouvez utiliser la quinzième place gratuite de votre abonnement. Vous la déposez dans une boite. Une fois l'urne remplie, l'association Cinétyr confie ces places à des associations telles que les Resto du Cœur. Elles les offrent ensuite à leurs bénéficiaires, ceux qui ne peuvent pas se payer une place. 76 tickets solidaires ont été achetés ces six derniers mois à Saint-Vincent de Tyrosse. "C'est vrai que ça marche, s'étonne presque Véronique Berthelot, la présidente de l'association Cinétyr. Peut-être que je n'avais pas assez confiance, je sais pas, mais j'ai trouvé ça extraordinaire. Les gens achètent. En fait, il faut faire confiance aux gens. Les gens sont généreux."

L'urne des tickets solidaires à l'entrée du cinéma de Saint-Vincent de Tyrosse  - Radio France
L'urne des tickets solidaires à l'entrée du cinéma de Saint-Vincent de Tyrosse © Radio France - PF

En 2019, le cinéma de Tyrosse à 20 ans

20 ans et pleins de projets pour la petite salle. La proximité, les projections débat voire dégustations gastronomiques, les films militants, la VO, voilà l'ADN du cinéma pour proposer une autre expérience que ce qui se fait dans les multiplexes. 

Mais pour les 20 ans du cinéma, l'association Cinétyr a deux projets. Le premier, c'est d'aller chercher, en minibus, ceux qui ne peuvent pas se déplacer. Le deuxième, c'est d'amener le cinéma dans les maisons de retraite. Car le cinéma de proximité, à Saint-Vincent de Tyrosse, c'est du service public.

Reportage avec la présidente de l'association Cinétyr devenue, à la retraite, projectionniste. Les yeux qui brillent comme Toto dans Cinéma Paradisio.

Choix de la station

France Bleu