Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Landes : les fêtes de Parentis-en-Born annulées

-
Par , , France Bleu Gascogne

A son tour la ville de Parentis-en-Born annule ses fêtes. La féria de San Bertomiu était prévue du 7 août au 11 août. La décision a été prise ce mercredi.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Le Lievre Nicolas

La feria de Parentis est annulée. Elle devait se dérouler les 7, 8, 9 et 10 août prochains avec, notamment, les deux novilladas de la Sent Bertomiou. Le maire a consulté l’ensemble des parties prenantes des fêtes et de la feria taurine, lesquelles ont proposé l’annulation pure et simple au regard du contexte.

Serge Villetorte, l’un des organisateurs des spectacles taurins, centre névralgique de la fête, considère qu’en l’état actuel de la pandémie, il n’est pas décent de penser accueillir du public et organiser des courses de taureaux début août.

L’Association des Aficionados, l’ADA, qui monte les novilladas et qui a célébré en 2019 les 100 ans de la tradition taurine dans la cité du Born, avait prévu deux événements attendus par les amateurs : des confrontations d’élevages avec le samedi 8 août, Peñas Blancas et Barcial, et le dimanche 9 août, Raso de Portillo et Los Maños. L’arène de Parentis, connue pour organiser la Sent Bertomiou sur la recherche d’élevages rudes, attendra donc un an pour retrouver sa ferveur. 

Un nouveau coup dur

Dans un moment que l’on savait déjà difficile pour les organisateurs de novilladas tant en France qu’en Espagne et ce indépendamment de la crise du covid-19, une réunion devait d’ailleurs avoir lieu le 19 avril dernier entre les principales arènes françaises de novillada et leurs homologues espagnols de Calasparra, Villaseca de la Sagra, Arnedo et Algemesi afin de définir un plan de sauvegarde et une action commune de ces cités taurines en but à la problématique financière d’organisation et de rentabilité de leurs spectacles. Serge Villetorte à Parentis était à lui-même l’origine de cette initiative  inédite.

Réunion, l'hiver dernier, des organisateurs de novilladas à Villaseca de la Sagra. Serge Villetorte 3è en partant de la gauche
Réunion, l'hiver dernier, des organisateurs de novilladas à Villaseca de la Sagra. Serge Villetorte 3è en partant de la gauche - DR
Choix de la station

À venir dansDanssecondess