Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : les hommages après le décès du musicien Michel Garcia

-
Par , France Bleu Gascogne

"Sa disparition est un choc. Il fait partie de ces musiciens qu'on trouvait super et qui faisait l'unanimité", résume Alain Bonte, le directeur du Conservatoire à l'annonce du décès brutal de Michel Garcia ce dimanche.

Michel Garcia a dirigé l'Harmonie du Cap de Gascogne, à Saint-Sever, pendant 34 ans
Michel Garcia a dirigé l'Harmonie du Cap de Gascogne, à Saint-Sever, pendant 34 ans - © Arnaud Legue / UML CMF Landes

Clarinettiste, saxophoniste et chef d'orchestre. Michel Garcia est mort brutalement ce dimanche à l'âge de 64 ans. Et depuis, beaucoup d'hommages sur les réseaux sociaux pour saluer la mémoire et le travail de celui  qui a dirigé pendant 34 ans l'Harmonie du Cap de Gascogne à Saint-Sever, qui a aussi présidé, de 1998 à 2016, l'Union Musicale des Landes, association qui regroupe l'ensemble des harmonies et des bandas du département. Il a également été responsable pendant plus de 20 ans de l'antenne du Conservatoire des Landes à Saint-Sever

Michel Garcia était arrivé en 1984 dans les Landes, à Saint-Sever où il d'abord dirigé et enseigné à l'école de musique municipale pendant 30 ans. Il est aussi intervenu à l'école primaire. En 2016, il enseigne la clarinette et le saxophone et se voit confier la direction des orchestres juniors. Au sein de l'Union Musicale des Landes, Michel Garcia a fait un travail important de mutualisation des moyens et des connaissances, en organisant aussi des stages pour les jeunes.  

"Sa disparition est un choc. Il fait partie de ses musiciens qu'on trouvait super et qui faisait l'unanimité. Dévoué, bienveillant.. sans jugement négatif, il savait se mettre en retrait au profit de l'intérêt général" réagit Alain Bonte, le directeur du Conservatoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess