Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : les salles de concert veulent le retour des concerts debout

-
Par , France Bleu Gascogne

Les salles de concert veulent retrouver des concerts debout en intérieur. Et qu'un protocole sanitaire soit élaboré et cohérent avec les impératifs économiques du secteur. Plus de 1500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - VALérie Vrel

Les salles de concert veulent retrouver des concerts debout en intérieur. Ou en tout cas, elles veulent que le gouvernement leur dise si et quand ce sera possible. Le tout accompagné d'un protocole sanitaire économiquement viable.  C'est ce qu'écrivent plus de 1500 signataires, structures et artistes, dans une lettre envoyée au gouvernement ce jeudi. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"A l’occasion de votre nomination, Madame la ministre de la Culture, vous avez dit vouloir faire redémarrer très rapidement les théâtres et les salles de concerts dans des conditions sanitaires compatibles avec des conditions économiques viables. Ne pouvant plus vivre dans l’expectative, nous vous demandons des perspectives claires et cohérentes de scenarii et d’échéances dès le prochain conseil de défense afin de pouvoir travailler au redémarrage de nos activités", peut-on par exemple lire dans cette lettre. 

"Le flou artistique"

Parmi les signataires de cette lettre dans les Landes, il y a le CaféMusic' à Mont-de-Marsan. "C'est le flou artistique, c'est le cas de le dire, dans lequel on est depuis plusieurs mois et le temps passe", déplore Didier Valdès, le directeur de la salle de concert montoise. Il explique que la période est à la préparation de la prochaine saison de concert, de démarchage des artistes, ect. Mais comment préparer une programmation sans visibilité ? "A ce jour, la situation est assez inextricable, puisque, si on s'en tient au cadre qui a été fixé au printemps dernier, on serait habilité à pouvoir accueillir sur une salle de 500 places comme la notre 40 personnes.

D'un point de vue artistique et économique, le directeur du CaféMusic' explique qu'il est impossible de prévoir des spectacles pour 40 personnes. Alors comment faire pour ces structures qui sont "en grande difficulté" ?

Des concerts avec masque ? 

Les acteurs du secteur souhaitent être associés pour élaborer un protocole sanitaire adapté. Tant d'un point de vue économique qu'artistique. Mais un concert de "musiques actuelles" debout, est-il compatible avec une crise sanitaire ? "C'est compliqué effectivement", consent Stéphane Greco, directeur de l'association Landes Musiques Amplifiées à Saint-Vincent-de-Tyrosse. "Le masque obligatoire en salle me parait effectivement indispensable", continue le directeur associatif. "Maintenant la distanciation physique sur un concert... les premières préconisations qui étaient établies avec ces réductions de jauge, sont d'abord pas du tout tenable d'un point de vue économique et deuxièmement, sur le plan artistique, et de l'essence même d'un concert, cela n'a pas de sens du tout."

Dans le courrier envoyé au gouvernement et rédigé par le syndicat du secteur, il est indiqué : "Notre volonté, vous le savez, est une reprise à 100 % des capacités publiques des lieux à compter du 1er septembre 2020". Le directeur de Landes Musiques Amplifiées est plus raisonnable et parle d'une jauge au minimum de 60% de la capacité de la salle. Et encore cela dépend de l'artiste programmé. 

"Donc c'est revenir un petit peu à des salles complètes mais avec le masque. Se pencher sur l'accueil du public à l'entrée. Peut-être imaginer aussi des tests beaucoup plus en amont de l'ensemble de ces publics qui viendraient... En tout cas essayer de réfléchir ensemble avec les scientifiques, on n'est pas des scientifiques, et les personnes représentant l'autorité de l'Etat, pour nous aider, nous conforter dans nos pratiques. Et surtout, que cela ne devienne pas non plus complètement anxiogène."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess