Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dans la Vienne, un baron pose nu pour financer la restauration du château de Fougeret

mardi 21 août 2018 à 6:05 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Poitou et France Bleu

Les barons Véronique et François Geoffroy doivent rénover les toitures des deux tours de leur château. Le coût : 96.000 euros. Alors pour financer les travaux, ils ont réalisé un calendrier dans le château où le baron des lieux pose quasiment nu.

Le calendrier du château de Fougeret devrait être en vente pour début septembre.
Le calendrier du château de Fougeret devrait être en vente pour début septembre. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Fougeret, Queaux, France

Le château de Fougeret, dans la Vienne, vous propose un calendrier 2019 un peu particulier. Pour les photos de chaque mois, le baron du château pose quasiment nu, en train de couper du bois pour décembre par exemple, ou encore sur une bouée licorne.

Un calendrier à 20 euros

C'est Julie, bénévole à plein temps au château, qui a eu l'idée. "J'ai dit oui super, chiche ! François (le mari) n'a pas refusé, et tout s'est passé super vite" explique Véronique Geffroy, propriétaire des lieux. Une opération décalée avec un objectif sérieux : trouver 96.000 euros pour rénover la toiture des deux tours du château. 

Les barons, au milieu, ont été aidés par Julie, bénévole (gauche) et leur fils qui sont eux aussi sur les photos. - Radio France
Les barons, au milieu, ont été aidés par Julie, bénévole (gauche) et leur fils qui sont eux aussi sur les photos. © Radio France - Manon Vautier-Chollet

Et si les châtelains redoublent d’imagination, c'est qu'ils n'ont pas les moyens de financer tous ces travaux, avec déjà un emprunt de 25 ans pour le château. "Beaucoup de châteaux en France sont détenus par des gens passionnés qui n'ont pas de moyens à la hauteur de leur passion", explique Véronique Geffroy.

Le calendrier devrait être en vente début septembre, l'équipe espère en vendre 2.000.