Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Le biographe tourangeau de Johnny Hallyday témoigne sur France Bleu Touraine

mercredi 6 décembre 2017 à 8:36 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Gérard Petitpré est spécialiste de droit constitutionnel, mais c'est aussi un immense fan de Johnny depuis les années 60. En 2012, il avait sorti "la bible Hallyday", un livre de 300 pages consacré à son idole.

La couverture du livre de Gérard Petitpré
La couverture du livre de Gérard Petitpré - @Editions Baudelaire

Indre-et-Loire

Au milieu d'une bibliographie constituée d'ouvrages très sérieux sur le droit constitutionnel, Gérard Petitpré a aussi écrit "la bible Johnny Hallyday", en 2012. Ce tourangeau de 70 ans a témoigné de sa relation avec le chanteur sur France Bleu Touraine, quelques heures après l'annonce du décès de Johnny.

C'est la stupeur" - Gérard Petitpré

Il s'y attendait, depuis les dernières déclarations d'Eddy Mitchell sur l'état de santé de son ami Johnny, Gérard Petitpré savait que le chanteur n'allait pas bien. Pourtant, pour l'auteur de "la bible Johnny Hallyday" ce mercredi matin, qui est aussi son anniversaire, "c’est la stupeur, la consternation (...) Il est mort à 2h34 et moi j’étais né le 6 décembre à 3h, je suis marqué par Johnny".

Une des forces de Johnny c'est sa capacité à rassembler un large public, "on voyait ce mélange de générations, je me souviens de ce concert à la Tour Eiffel où c’était intergénérationnel et des jeunes de 20 ans connaissaient toutes les paroles" raconte Gérard Petitpré. Mais c'est un autre concert qu'il retiendra "celui de 93, le plus émouvant avec Sylvie, Eddy Mitchell et puis son fils David, c’est pour moi vraiment le plus beau concert".

Gérard Petitpré, invité de François Desplans à 7H50 sur France Bleu Touraine