Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Creusois Anthony Simonnet au départ d'un championnat de France de moto sur piste

-
Par , France Bleu Creuse

Cet habitant de Bonnat, entrepreneur la semaine et motard le week-end, participe à sa première compétition nationale, l'Ultimate Cup Moto. Bien classé sur les deux premières manches, Anthony Simonnet sera dans la Vienne ce week-end du 19 septembre pour la troisième manche et espérer aller plus loin.

Le Creusois Anthony Simonnet participe à la troisième manche de l'Ultimate Cup Moto, ce week-end du 19 et 20 septembre, sur le circuit du Vigeant (Vienne)
Le Creusois Anthony Simonnet participe à la troisième manche de l'Ultimate Cup Moto, ce week-end du 19 et 20 septembre, sur le circuit du Vigeant (Vienne) © Radio France - Jeanne Daucé

"C’est un rêve de gosse qui se réalise". À 34 ans, Anthony Simonnet participe à l’Ultimate Cup Moto, une compétition nationale de moto sur piste. Celle-ci se joue en cinq manches ; à l’issue des deux premières, le Creusois se classe septième sur 30 participants. "Je voulais finir dans les 15 premiers, donc ça marche plutôt bien", sourit-il. 

Peu avant la troisième manche de la compétition, qui se tient ce week-end du 19-20 septembre sur le circuit du Vigeant, en Vienne, Anthony Simonnet s’entraîne sur le circuit de Mornay, à Bonnat, dès que possible : "Il faut travailler la vitesse de passage et la relance : pouvoir accélérer le plus tôt possible en sortie de courbe." Avec des vitesses qui peuvent aller jusqu’à 300 km/h sur certains circuits, le motard doit être en totale concentration : "Après on connaît notre niveau, on ne va pas aller au-delà : on n’est pas des professionnels malgré tout." 

Entrepreneur la semaine, motard le week-end

Car si le week-end Anthony Simonnet est motard à plein temps, il est gérant d’entreprise à Bonnat la semaine. "Depuis tout petit, je fais de la moto, en enduro, du cross... mais c’est toujours la piste qui m’a attiré. Ceci dit, _faire de la moto sur circuit, ça coûte cher : au fil des années, grâce à mon travail comme artisan et à mes sponsors, j'ai réussi à atteindre mon rêve_. Même si je ne gagne pas, peu importe : j'aurai participé à une compétition nationale, au moins une fois." 

En tout cas, cette bonne performance permet au Creusois d'envisager une nouvelle saison en compétition : "On va continuer d'apprendre, essayer de préparer une nouvelle saison un peu plus aboutie, où on essaiera d'aller chercher des meilleures places encore !"

L'avant-dernière manche de la compétition se jouera sur le circuit de Magny-Cours, dans la Nièvre (10/11 octobre). La dernière se déroulera en Espagne, sur le circuit de Navarra (31 octobre-1er novembre). A l'instar du Tour de France, l'Ultimate Cup Moto fait donc une excursion chez nos voisins européens.

  • Creuse
Choix de la station

À venir dansDanssecondess