Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Bourguignon Rémi Allier récompensé aux Césars pour son court-métrage

Un César bourguignon lors de la 44e cérémonie de ces récompenses du cinéma français : le Maconnais Rémi Allier a remporté le César du meilleur court-métrage.

Rémi Hallier (au centre avec la statuette) est le réalisateur du film "Les petites mains", élu meilleur court-métrage lors de la cérémonie des Césars.
Rémi Hallier (au centre avec la statuette) est le réalisateur du film "Les petites mains", élu meilleur court-métrage lors de la cérémonie des Césars. - Capture d'écran Canal+

Pour n'importe quel réalisateur français, c'est la consécration. À 30 ans, Rémi Allier, originaire de Mâcon (Saône-et-Loire) a remporté vendredi le César du meilleur court-métrage, pour son film Les petites mains. Ce court métrage de 14 minutes, raconte l'histoire d'un mouvement social dans une usine, à travers le regard d'un enfant d'un an et demi. Le petit garçon est pris en otage par un des ouvriers, il découvre la violence de la lutte. Un beau film à hauteur d’enfant.

Revenir avec un long-métrage

Rémi Hallier n'a pas dérogé à la règle sur la scène de la salle Pleyel. Très ému, il a commencé par de nombreux remerciements : "je pense à toute l'équipe, les acteurs, tous les gens qui me soutiennent au quotidien, les amis, la famille", s'est exprimé le jeune réalisateur. Après avoir rappelé l'esprit de son film, il poursuit : "quand une colère, une violence s'exprime, elle a toujours une source quelque part. Et je pense que c'est important de chercher la source plutôt que de répondre à la violence par la violence.

Et de se faire une promesse : "c'est ce que j'ai la chance de faire à travers le cinéma, d'exprimer cette colère, cette violence. Merci beaucoup de m'aider ce soir à exprimer cette colère. Et j'espère pouvoir continuer à le faire longtemps, et revenir un jour peut-être devant vous avec un long-métrage", espère Rémi Allier. Avant de conclure avec un traditionnel mais important "vive le cinéma !", recevant les félicitations du maître de cérémonie cette année, l'acteur Kad Merad.

Réalisé dans le Lot-et-Garonne, le film de Rémi Allier a bénéficié d'un soutien financier de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Autre succès à la touche bourguignonne, Jusqu'à la garde de Xavier Legrand, tourné dans la région. Il a remporté quatre Césars dont celui du meilleur film, et meilleure actrice pour Léa Drucker.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess