Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le cabaret-théâtre "Les Insolites" fête ses 25 ans de rires à la campagne

mercredi 30 mai 2018 à 8:08 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

C'est un belle longévité assez rare dans le monde du spectacle. A Saint-Georges-sur-l’Aa, près de Gravelines, le cabaret-théâtre "Les Insolites" cartonne et fête ses 25 ans, avec son fondateur Emmanuel Valloy.

Emmanuel Valloy a fondé le cabaret-théâtre "Les Insolites", il y a 25 ans.
Emmanuel Valloy a fondé le cabaret-théâtre "Les Insolites", il y a 25 ans. © Radio France - Matthieu Darriet

Saint-Georges-sur-l'Aa, France

Ce théâtre, monté dans une ancienne ferme du port de Dunkerque, est installé au milieu des champs, entre deux wateringues. C’est LE bébé d’Emmanuel Valloy, un enfant du pays monté sur les planches très jeune. A 11 ans, il rêvait déjà de succès et d’applaudissements. Puis il a commencé à jouer dans des cafés et des foires, jusqu’à ce qu’il décide de devenir, lui-même, producteur et donc de créer son propre lieu.

Sept ans de galère avant le succès

A l’époque, Emmanuel Valloy se dit « au moins, si ça ne marche pas, ce sera ma faute ! ». Il reconnait qu’il a vécu sept longues années de galère, parfois à se demander comment il allait manger. Pour rien au monde, il ne voudrait revivre ça. Il raconte d’ailleurs que refaire ça, sans argent et sans réseau, c'est impossible. Toutes les normes de sécurité et d’hygiène ont provoqué une inflation des coûts, insupportable pour quelqu’un qui démarre.

Chaque année, "Les Insolites" accueillent plus de 35.000 spectateurs, en pleine campagne, près de Gravelines. - Radio France
Chaque année, "Les Insolites" accueillent plus de 35.000 spectateurs, en pleine campagne, près de Gravelines. © Radio France - Matthieu Darriet

Mais aujourd’hui Emmanuel Valloy est loin de toute ça. Il joue plus de 200 fois par an, dans son cabaret théâtre ou à l’extérieur. Il reçoit plus de 35 000 spectateurs par an, qui viennent pour manger ou simplement pour une pièce. Et il s’appuie sur un vivier de fidèles, les 16 000 adhérents de l’association qui gère "Les Insolites". Pour les satisfaire, il propose 4 spectacle en alternance par an. Des pièces, il en a écrit 35 en 25 ans, du théâtre de boulevard.

Je ne suis pas là pour écrire des chefs-d’oeuvre, je suis un amuseur public

"Les Insolites", c’est aussi une troupe de théâtre, et une école avec plus des 120 élèves. Ils les fait jouer en ce moment dans un Cluedo géant organisé en extérieur, au cœur du village de Saint-Georges sur l’Aa. Dans une déambulation historico-comique, Emmanuel Valloy invite les spectateurs à découvrir qui est le meurtrie. Le but de cette opération est le récolter des fonds pour rénover l'église du village qui date du 12 ème siècle. Dans le cimetière du village, il y a cinq générations d’ancêtres d’Emmanuel Valloy, qui cherche ainsi à rendre à cette terre ce qu’elle lui a donné.  

Les élèves de l'école de théâtre des "Insolites" participent à un Cluedo géant, ces jours-ci, à Saint-Georges-sur- l'Aa, avec Emmanuel Valloy. - Radio France
Les élèves de l'école de théâtre des "Insolites" participent à un Cluedo géant, ces jours-ci, à Saint-Georges-sur- l'Aa, avec Emmanuel Valloy. © Radio France - Matthieu Darriet

Après 25 ans, Emmanuel Valloy cherche à attirer de nouveaux spectateurs, par les réseaux sociaux et la vente en ligne. Même si le cœur de son public, ce sont les 35-70 ans. Des habitants de la région, qui peuvent ainsi venir au théâtre sans aller jusqu’à Paris. « Le petit Olympia du nord » a déjà été agrandi trois fois en 25 ans. 

Encore au moins 10 ans

Emmanuel Valloy se voit bien faire poursuivre cette aventure encore au moins 10 ans ; il approche de la cinquantaine. Il veut écrire une nouvelle pièce, pour la jouer aux Insolites, mais aussi dans un théâtre parisien. Sa dernière création est un one-man-show « j'en ai pris pour 25 ans », qui raconte sa vie d’artiste.