Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le caricaturiste Livingstone fait ses premières bulles au "Festival BD en Périgord"

-
Par , France Bleu Périgord

Le Périgourdin Livingstone est dessinateur. Pour la première fois, il est venu présenter son recueil de caricature au "Festival BD en Périgord" à Bassillac ce samedi 12 octobre.

Le périgourdin est dessinateur de presse pour le journal La Dordogne Libre
Le périgourdin est dessinateur de presse pour le journal La Dordogne Libre © Radio France - Laurence Méride

Bassillac, France

Depuis 2015, il s'amuse de l'actualité en dessins. Raphaël Livingston, 26 ans, est originaire de Thiviers. Ce samedi 12 octobre il est venu présenter son recueil de caricature au "Festival BD en Périgord" à Bassillac en Dordogne. 

Une caricature fraîchement dessinée  - Radio France
Une caricature fraîchement dessinée © Radio France - Laurence Méride

PIl n'a jamais fait d'école d'art ou de dessin mais il a la plume et le texte affûté. Le érigourdin s'est fait connaître en 2015 après l'attentat de Charlie Hebdo en publiant un dessin où Cabu au paradis s'exclame ''Ah merde les gars ! j'ai oublier les crayons''. 

Aujourd'hui, il est dessinateur pour le journal La Dordogne Libre. Toutes les semaines il caricature un fait d'actualité. 

Un rêve qui devient réalité 

Livingstone vient au festival de Bassillac depuis qu'il est tout petit. Le festival, qui fête ces 30 ans cette année, est d'ailleurs plus vieux que lui. Présenter son travail au public là où il a puisé son inspiration d'artiste, c'est comme un rêve.  Et il a déjà des fans à l'instar d'Olivier : "Toutes les semaines je découpe ses dessins de la Dordogne Libre et je les stocke avec ceux du Canard Enchaîné et de Charlie Hebdo.

Une dédicace pour l'un de ses fans - Radio France
Une dédicace pour l'un de ses fans © Radio France - Laurence Méride

Livingstone rougit :"C'est bouleversant de voir l'effet que cela peut produire chez les gens. Je ne pense pas être un artiste engagé mais j'essaie de transmettre mes idées sur des faits d'actualité à travers mes dessins." assure le dessinateur. 

Choix de la station

France Bleu