Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Le centre de loisirs de la ville de Sochaux à Charquemont (Doubs) a failli être vendu

Mauvaise pioche pour la ville de Sochaux qui cherche à se délester de son centre de loisirs de Charquemont. La société suisse Arc en Suisse a préféré se retirer du compromis de vente parce qu'elle a besoin de temps pour monter son vaste projet de centre d'hébergement et de loisirs sur 5000 m2.

Charquemont depuis la Combe Saint Pierre
Charquemont depuis la Combe Saint Pierre © Maxppp - Lionel Vadam

Charquemont, France

La ville de Sochaux va devoir se chercher un nouvel acquéreur pour son centre de loisirs de 800 m2 situé au pied de la petite station de Charquemont, dans le Pays Horloger qu'elle a mis en vente il y a bientôt cinq ans, au prix de 400 000€.  

Le compromis de vente conclu en décembre dernier avec la société suisse Arc en Ciel a été cassé, parce que cette dernière a besoin de plus de temps pour finaliser son projet de vaste complexe d'hébergement et de loisirs. 

Un projet à dix à quinze millions d'€ pour un vaste complexe de 5000 m2 installé aux abords de la petite station de la Combe-Saint-Pierre à Charquemont, avec hébergement, restauration et une vingtaine d'activités de plein air et d'intérieur. Notamment un spa de 1000 mètres carrés en plein air et à couvert. 

"Nous remercions la commune de Sochaux pour sa patience. Et nous comprenons qu'elle ait besoin d'une échéance pour vendre son centre de loisirs. C'est pour cela que nous nous retirons", expliqué David Simone, le porteur du projet. "Un projet de cette envergure demande de la patience et du temps, parfois cinq ans. Notre but est répondre par ces vingt activités proposées aux besoins de la population du Pays Horloger. Et au delà. A près de trois heures de chalandise". 

Il faut du temps pour finaliser un projet d'une telle envergure

Le centre de loisirs de Sochaux qui accueillait les enfants de la ville à la Combe-Saint-Pierre, été comme hiver, a peu-à-peu perdu de son attractivité. "A la fin, il nous coûtait 200 000 € par an pour très peu de service. Donc, nous avons fait le choix de le fermer en 2015 avant de le mettre en vente", explique Albert Matocq-Grabot, le maire de Sochaux. 

La station de la Combe Saint Pierre à Charquemont  - Maxppp
La station de la Combe Saint Pierre à Charquemont © Maxppp - Lionel Vadam
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu