Culture – Loisirs

Le château d'Amboise bientôt illuminé

Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine mercredi 7 septembre 2016 à 16:40

Le château d'Amboise illuminé en 2003
Le château d'Amboise illuminé en 2003 © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

Le château d'Amboise va être à nouveau illuminé la nuit, à partir du 17 septembre prochain, sur sa façade nord, la plus connue, celle qui donne sur la Loire. C'est officiel. Plusieurs centaines de milliers d'euros ont été investis pour éclairer le troisième château le plus visité en Indre-et-Loire.

Plusieurs années auront été nécessaires pour aboutir à l'éclairage d'un des joyaux de la culture tourangelle et française. Le châteaux d'Amboise a longtemps été éclairé la nuit (voir photo), via des projecteurs installés il y a plus de quarante ans. Au fil du temps, ce matériel est devenu obsolète. Il a fallu obtenir un certain nombre d'autorisations, dont celles des architectes des bâtiments de France et des monuments historiques.

Un monument classé, sous haute surveillance pour le moindre chantier

Initiée il y a plus de deux ans par la mairie d'Amboise et la Fondation Saint-Louis qui gère le château, la date de mise en lumière de la façade Nord, celle qui donne sur la Loire, est désormais officielle. Elle est fixée au 17 septembre confirme la mairie d'Amboise. Les nouvelles illuminations seront évolutives, pilotées par ordinateur, sur plus de 300 points pour mettre en valeur la façade (la consommation annuelle en électricité sera de 650€). L'intensité sera modulée, avec de possibles changements de couleurs (pour coller à certains évènements comme "Octobre Rose", mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein) . Il y aura un éclairage semaine et un éclairage week-end, le soir mais pas toute la nuit.

Il s'agit de faire un éclairage subtile, très valorisant, très élégant pour souligner l'architecture du château. Jean-Louis Sureau, directeur du château d'Amboise

La nouvelle illumination aura coûtée au final 350 mille euros, payée par la Région (106.000€), le château via sa fondation (150.000€), la ville (72.000€) et une réserve Parlementaire (20.000€ du sénateur Jean-Jacques Filleul), pour ce château qui accueille chaque année entre 350.000 et 400.000 visiteurs.