Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le château de Bonrepos-Riquet lance un appel à l'aide à l'animateur Stéphane Bern

-
Par , France Bleu Occitanie
Bonrepos-Riquet, France

L'ancienne demeure de l'inventeur Pierre-Paul Riquet, concepteur du Canal du Midi, est en décrépitude. Situé à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Toulouse, en Haute-Garonne, le château attend depuis des années de se refaire une beauté. La commune place tous ses espoirs en Stéphane Bern.

Le château de Bonrepos-Riquet a été construit au XVIIème siècle.
Le château de Bonrepos-Riquet a été construit au XVIIème siècle. © Radio France - Alice Raybaud

"C'est un château oublié", se désole le maire de Bonrepos-Riquet, Philippe Seilles. Début décembre, la commune de 290 habitants a fêté les dix ans d'acquisition du château par la mairie. "Nous l'avions trouvé dans un sale état. Aujourd'hui, c'est pire." 

La fatigue se lit jusque sur la façade, pleine de trous et de vitres brisées. "À l'intérieur, il fait très froid et humide. Donc les plâtres tombent, les peintures s'effritent. Tout est à refaire", résume Philippe Seilles. 

Philippe Seilles montre l'étendue des dégâts.

Depuis quelques années déjà, l'Association de Sauvegarde et de Valorisation du domaine de Bonrepos-Riquet se démène pour maintenir le château de 1.200 m² debout. Environ 130 bénévoles engagent eux-mêmes des travaux, entretiennent les espaces verts, retapent et nettoient ce qu'ils peuvent.

"Nous voulons que ce château redevienne un petit Versailles", explique Yvon Martin, le président de l'association. "Mais la dégradation progresse. Le château travaille tout seul, l'hiver sans chauffage et l'été avec la chaleur. Ça bouge."

Une lettre à l'animateur Stéphane Bern

La mairie n'a pas les moyens de financer de grands travaux. Il faudrait 25 millions d'euros, alors que le budget annuel de Bonrepos-Riquet s'élève à 170.000 euros. La commune se contente de petites réparations, "du rafistolage pour éviter que certains murs ne s'écroulent."

Mais à l'automne, Bonrepos-Riquet est passée à la vitesse supérieure. Elle a décidé de s'adresser directement à Stéphane Bern. Le célèbre présentateur d'émissions culturelles est chargé par le Président de la République d'une mission de sauvegarde du patrimoine. Il doit dresser une liste de monuments en danger, document à remettre à Emmanuel Macron début 2018. 

Le château est en très mauvais état, comme l'a constaté Suzanne Shojaei pour France Bleu.

"Il paraît que Stéphane Bern doit parler de notre château dans ses émissions", évoque Philippe Seilles. "Mais nous ne savons ni quand, ni où, ni comment." Le maire de Bonrepos-Riquet voudrait que ce domaine de 27 hectares figure sur cette liste d'édifices à sauver d'urgence. "C'est un élément primordial de notre histoire locale. Pierre-Paul Riquet y a conçu le canal du Midi."

Philippe Seilles n'a pas reçu de réponse de la part de Stéphane Bern. France Bleu Occitanie n'a pas non plus réussi à le joindre. 

La mairie a déboursé 30.000 euros pour des travaux de fortification. Ce mur menaçait de s'effondrer à cause de la fissure.
La mairie a déboursé 30.000 euros pour des travaux de fortification. Ce mur menaçait de s'effondrer à cause de la fissure. © Radio France - Suzanne Shojaei

Le saviez-vous ?

  • Le château de Bonrepos-Riquet est classé "monument historique" et "maison des illustres".
  • Les bénévoles de l'association de sauvegarde organisent de mai à fin octobre des visites guidées du château. L'entrée coûte 8 euros pour un adulte, et les recettes vont directement dans les caisses de la commune pour les frais d'entretien du château.
  • Le Ministère de la Culture a annoncé en septembre dernier que les moyens alloués à la culture devraient augmenter de 10 milliards d'euros en 2018. Sur cette enveloppe, 15 millions d'euros sont consacrés à l'aide des collectivités à faibles ressources pour rénover leurs monuments.
  • En octobre dernier, Stéphane Bern affirmait avoir reçu _"_à peu près 2.100 dossiers venus de toute la France, de maires qui postulent pour qu'on aide leur commune à sauver une église, un lavoir, une fontaine, un château."
Choix de la station

À venir dansDanssecondess