Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le château ducal d'Uzès se révèle pour la première fois en sons et en images

-
Par , France Bleu Gard Lozère

"La vie de château", c'est le nom du spectacle proposé pour la première fois ce vendredi et ce samedi dans la cour du château ducal d'Uzès (Gard). Un "mapping vidéo" projeté sur la façade Renaissance du bâtiment pour raconter son histoire et celle de ceux qui l'ont habité.et l'habitent encore.

Le château d'Uzès
Le château d'Uzès © Radio France - Sylvie Duchesne

Il aura fallu trois ans à Philipe Rota de l'association Luminagora pour convaincre le duc de Crussol, son actuel propriétaire, de mettre à sa disposition la façade du château ducal d'Uzès pour y projeter un son et lumière. "Comme c'est privé, ce n'est pas facile. J'ai rencontré le duc plusieurs fois et cette année, il m'a donné le feu vert pour faire ça. C'est intéressant, car c'est un cadre prestigieux  avec cette façade qui mêle plusieurs époques. On a un écrin particulier pour sublimer ça en mapping vidéo".  Les 2.000 ans d'histoire du lieu vont être parcourus, depuis le camp romain qui était à la base du château jusqu'à la duchesse d'Uzès, l'une des premières femmes en France à avoir obtenu son permis de conduire. C'était en 1898. 

Valoriser le patrimoine grâce aux nouvelles technologies 

Grâce à ce spectacle, l'association Luminagora souhaite avant tout valoriser le patrimoine. "Il y a mille façons de le faire. Nous, on essaie de trouver un peu les nouvelles technologies, les arts graphiques parce qu'on peut sublimer les bâtiments autrement : le mapping vidéo, la lumière, voire des artistes qui interagissent avec la façade pour faire vivre les vieilles pierres." Ce que souhaite l'association, c'est valoriser surtout les monuments en milieu rural. "C'est aussi de rendre accessible cette technologie à des petites communes de 500 à 5.000 habitants. Avec notre association, on peut les aider à monter un dossier financier.

Un label "Lumières du Gard"

L'objectif, à terme, c'est bien sûr de pérenniser ces spectacles qui drainent énormément de monde. L'association Luminagora a créé "Lumières du Gard" pour fédérer toutes les communes qui proposent déjà ce genre de son et lumière. Elle espère à terme en faire un label national comme par exemple "La fête des lumières" à Lyon ou "Régions en Lumière" en Auvergne et en Rhône-Alpes. "Qui dit tourisme, dit commerce, hébergement et donc retombées économiques." La Région Occitanie et la CCI du Gard se montrent d'ores et déjà intéressées mais Philippe Rota en a conscience : il faudra du temps pour réussir à convaincre tout le monde. 

La façade sur laquelle sera projeté le "mapping vidéo"
La façade sur laquelle sera projeté le "mapping vidéo" © Radio France - Sylvie Duchesne
Philipe Rota, de l'association Luminagora
Philipe Rota, de l'association Luminagora © Radio France - Sylvie Duchesne

"La vie de château" les 21 et 22 août à 22h et 23h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess