Culture – Loisirs

Le château-musée de Gien rouvre enfin ses portes

Par Guillaume Drechsler, France Bleu Orléans vendredi 21 avril 2017 à 20:19

Le château-musée de Gien était fermé depuis novembre 2012.
Le château-musée de Gien était fermé depuis novembre 2012. © Radio France - Guillaume Drechsler

Le château construit à la fin du XVe siècle s'est refait une nouvelle jeunesse. Les travaux ont duré près de cinq ans pour un coût de neuf millions d'€uro.

Orphelin depuis novembre 2012, la ville de Gien retrouve enfin son château-musée. Oubliez l'ancien musée international de la chasse, inauguré en 1952, un des tout premiers châteaux de la Loire se nomme désormais le Musée de la chasse et de la nature en Val de Loire.

Le pari du conseil départemental du Loiret

Après pratiquement cinq ans de travaux, le château-musée de Gien s’est donc offert une seconde jeunesse. Mais le renouveau aura coûté neuf millions d’€uro. L'Etat y a apporté sa contribution, à hauteur d'un million d’€uro, pour la partie muséographie et contenu des différentes œuvres exposées. Quant aux huit millions d’€uro restants, l’investissement vient du conseil départemental du Loiret. Une nécessité pour Frédéric Néraud, le vice-président en charge des affaires touristiques.

Il doit y avoir une véritable synergie autour de cette réouverture du musée. - Frédéric Néraud, vice-président du Loiret en charge des affaires touristiques

"Nous voulons que le tourisme, dans le Loiret, devienne beaucoup plus un levier d'aménagement du territoire que cela n'a pu être le cas ces dernières années, précise-t-il. Un lieu comme le musée de Gien va être la tête de pont de ce projet. Il doit y avoir une véritable synergie autour de cette réouverture du musée giennois car si nous voulons que les visiteurs restent plus d'une journée sur notre territoire, il faut qu'il y ait une offre."

Le renouveau du château-musée de Gien est donc la tête d'affiche de la politique culturelle du Département. "Nous avons souhaité que l'Est du département bénéficie d'un renforcement significatif de l'offre culturel, rajoute Frédéric Néraud. Soit en étant maître d'ouvrage, tel que ce fut le cas à Gien, soit en soutenant des projets comme ceux de Montargis ou d'Amilly."

Le château-musée de Gien, un enjeu pour le conseil départemental: interview de Frédéric Néraud, vice-président du Loiret, en charge des affaires touristiques.

Séduire un public plus large

L'édifice du XVe siècle, qui surplombe la Loire, est la propriété du département du Loiret depuis 1823. Il y a d'abord accueilli la sous-préfecture, le tribunal et la prison. Puis, en 1952, le château de Gien devient le musée international de la chasse. Il rassemble des collections de différentes techniques de chasse et présente une sélection une sélection d'oeuvres prêtées, notamment, par des musées nationaux. Il obtient même le label "Musée de france" du ministère de la culture en 2003.

Mais la fréquentation baisse, jusqu'à 17 000 personnes par an au début des années 2010, en partie car le musée ne s'adressait qu'à un public intéressé par la chasse. En novembre 2012, il ferme et une grande réflexion est lancée sur le futur du contenu proposé au public. Le projet scientifique et culturel est rédigé en 2014 par Françoise Reginster, conservatrice en charge des collections. Il est validé et transmis au service des musées de France qui rend un avis favorable.

Après pratiquement cinq ans de travaux, le château du XVe siècle est prêt pour sa renaissance. - Radio France
Après pratiquement cinq ans de travaux, le château du XVe siècle est prêt pour sa renaissance. © Radio France - Guillaume Drechsler

Pendant ce temps, la première partie des travaux porte sur le mobilier, à l'extérieur comme à l'intérieur, avec notamment l'installation d'un ascenseur pour améliorer l'accessibilité aux personnes handicapées. Quant à la seconde partie, depuis janvier 2016, c'est toute une manière de mettre en valeur le musée qui a été repensée. Il entre donc de plain-pied dans le XXIe siècle avec notamment l'introduction de nouvelles technologies. Le château-musée de Gien a gardé sa tradition cynégétique mais il est désormais conçu comme une balade en forêt au fil des salles avec 1400 pièces exposées sur 2000 mètres carrés. C'est 10% des 14000 pièces, au total, détenues par le musée.

Des grands écrans et des tablettes permettent de rendre l'univers de la chasse plus ludique. - Radio France
Des grands écrans et des tablettes permettent de rendre l'univers de la chasse plus ludique. © Radio France - Guillaume Drechsler

Le musée garde sa tradition cynégétique. - Radio France
Le musée garde sa tradition cynégétique. © Radio France - Guillaume Drechsler

Nous voulons faire découvrir la chasse à un public non-initié du point de vue environnement, découverte de la nature et découverte d'un territoire. - Françoise Reginster, conservatrice du musée

De gauche à droite:Françoise Reginster (conservatrice du musée), Jean-Noël Cardoux (sénateur), Christian Bouleau (maire de Gien), Frédéric Néraud et Hugues Saury (vice-président & président du Loiret) - Radio France
De gauche à droite:Françoise Reginster (conservatrice du musée), Jean-Noël Cardoux (sénateur), Christian Bouleau (maire de Gien), Frédéric Néraud et Hugues Saury (vice-président & président du Loiret) © Radio France - Guillaume Drechsler

Avoir un objectif de 35 000 touristes, qui vont aller à la faïencerie, au bord de Loire, dans les restaurants de la ville, mais aussi visiter le château, c'est fondamental pour l'économie de Gien. - Christian Bouleau, maire de Gien

Le château-musée de Gien rouvrira ses portes ce samedi 22 avril à 14 heures, après l'inauguration officielle le matin. L'entrée est gratuite jusqu'au 30 avril.

Reportage dans le musée de la chasse et de la nature en Val de Loire quelques heures avant son ouverture.