Culture – Loisirs

Le chef d'orchestre français Pierre Boulez est mort

Par Thibaut Lehut, France Bleu mercredi 6 janvier 2016 à 12:22 Mis à jour le mercredi 6 janvier 2016 à 17:43

Pierre Boulez à la tête de l'Orchestre du Festival de Lucerne en septembre 2006.
Pierre Boulez à la tête de l'Orchestre du Festival de Lucerne en septembre 2006. © Maxppp

Pierre Boulez, compositeur et chef d'orchestre français, est mort mardi soir à Baden-Baden (Allemagne). Il avait 90 ans.

Le compositeur et chef d'orchestre français Pierre Boulez est mort, mardi soir à 90 ans à Baden-Baden (Allemagne), où il vivait. Sa famille l'a annoncé ce mercredi dans un communiqué diffusé par la Philharmonie de Paris, la nouvelle salle de concert parisienne dont il était l'un des instigateurs.

>> À LIRE AUSSI : Pierre Boulez, "ce n'est pas que de la musique d'intellos pour intellos !"

Ardent défenseur de la création artistique

Pierre Boulez était l'un des compositeurs contemporains les plus importants, depuis les années 1950. Il a écrit de nombreuses pièces, tant pour orchestres que pour instruments seuls ou formations de musique de chambre. Il était aussi un fervent pédagogue et défendait la place de la musique contemporaine dans les programmes de concerts, en encourageant notamment la création. En 1974, à la demande du président de la République de l'époque Georges Pompidou, lui-même féru d'art contemporain, il avait fondé à Paris l'Ircam (Institut de recherche et de coordination acoustique/numérique, spécialisé dans le travail sur la transformation du son) et l'Ensemble intercontemporain, une formation spécialisée dans l'interprétation de la musique moderne.

Patron d'institutions et chef émérite

Chef d'orchestre demandé dans le monde entier, il avait aussi dirigé (toujours sans baguette) de prestigieux ensembles, tels que l'Orchestre de Cleveland (1967-1972), le Symphonique de la BBC (1971-1975) et le Philharmonique de New York (1971-1977).

Soucieux de faire sortir la musique classique des cercles d'initiés, Pierre Boulez fut à l'origine de la Cité de la musique (inaugurée en 1995 à Paris), qui abrite notamment un musée et propose de nombreuses activités pédagogiques, et de la Philharmonie de Paris, ouverte en janvier 2015 et qui offre à la capitale l'une de ses plus belles salles de concert.

>> À LIRE AUSSI : Le portrait de Pierre Boulez réalisé par France Musique