Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le chef marseillais Alexandre Mazzia meilleur cuisinier de l'année pour Gault & Millau

mercredi 31 octobre 2018 à 14:37 Par David Aussillou, France Bleu Provence et France Bleu

Le patron du restaurant AM à Marseille a reçu ce mercredi le titre de meilleur cuisinier de l'année, décerné par Gault & Millau. Alexandre Mazzia avait déjà à son palmarès une étoile au guide Michelin.

Alexandre Mazzia cuisine à Marseille avec plus de 400 épices
Alexandre Mazzia cuisine à Marseille avec plus de 400 épices © Maxppp -

Marseille, France

Quatre ans à peine après son installation dans le 8e arrondissement de Marseille, à deux pas du stade Vélodrome, le chef Alexandre Mazzia décroche une nouvelle récompense : Gault & Millau, deuxième guide gastronomique français, vient de lui décerner le titre de meilleur cuisinier de l'année 2018. Né au Congo, l'ancien basketteur de 42 ans s'inspire chaque jour des produits de l'Afrique et de la Provence. Dans sa cuisine, il utilise plus de 200 épices. "Ma cuisine est sincère, transversale et contemporaine, en adéquation et en symbiose avec son territoire" explique-t-il à l'AFP. Alexandre Mazzia propose des "voyages" déjeuner et dîner à des tarifs allant de 57 à 170 euros.

Anguille fumée au chocolat

Son restaurant baptisé AM, les initiales du chef, compte 22 couverts dans un décor minimaliste et ouvert sur les cuisines. Le client ne connait jamais à l'avance le menu. C'est l'une des nombreuses libertés qu'Alexandre Mazzia s'offre. "J'avais des propositions de palaces ou de chefs de grands établissements, raconte-t-il. Mais il y avait toujours un compromis à faire. Cela allait à l'encontre de ce que je voulais donner". 

Le nouveau meilleur cuisinier de l'année jure qu'il n'a pas de plat culte, mais il est célèbre pour savoir servir de l'anguille fumée chocolat ou de la semoule à la fleur d'oranger relevée avec du wasabi. "On ne sort pas indemne de chez Alexandre Mazzia : 10% pleurent d'émotion, 10% détestent, 80% aiment ou adorent", résume Côme de Chérisey, président du Gault & Millau.