Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu accompagne la réouverture de vos salles de cinéma

VIDÉO - Le cinéma, le retour

-
Par , France Bleu Occitanie

Autour de Toulouse, les salles de cinéma se préparent à leur réouverture, après trois mois de fermeture imposée par l'épidémie de coronavirus. Le nombre de spectateurs sera limité... tout comme la programmation.

Le cinéma de Muret attend le retour des spectateurs, dès le lundi 22 juin.
Le cinéma de Muret attend le retour des spectateurs, dès le lundi 22 juin. © Radio France - Mathieu Ferri

Le cinéma, le retour ! Avec le déconfinement, les salles peuvent rouvrir dès lundi, le 22 juin. A Toulouse, les cinémas Gaumont de Labège et de la place Wilson ouvriront même le dimanche 21 à minuit, pour la première séance. Le multiplexe Veo de Muret lui rouvrira ses portes le lundi dans la matinée, et les équipes s'affairaient ce jeudi, pour régler les derniers détails. Quant à l'Oustal, la salle unique d'Auterive (Haute-Garonne), les bénévoles se tiennent prêts pour le mercredi 23.

Partout, les les habitués trépignent, comme Jo Loubet, la présidente de l'association "Vive le cinéma à Muret", qui compte 500 cinéphiles passionnés. "Ca nous a manqué ! J'ai dû me chercher des occupations pendant deux mois", dit-elle en rigolant. Et elle s'attend à retrouver son cinéma comme avant le confinement : "Presque ! Il y aura un peu d'espace de chaque côté, mais c'est tout... Bien sûr que ça sera comme avant ! Mais notre attente est très forte, et on va se précipiter tous au cinéma !"

Notre attente est très forte, et on va se précipiter tous au cinéma !

Pas plus de la moitié des places vendues

Il faut dire qu'effectivement, il n'y a pas grand chose qui change. Il y a bien du gel hydroalcoolique à l'entrée, du plexiglass aux caisses, un coup de chiffon plus régulier sur les bornes tactiles, mais ça c'est devenu la routine un peu partout. Même dans les salles, la différence ne saute aux yeux, et pour cause explique Léonard Labouz, le directeur du cinéma de Muret : "il n'y aura pas de siège physiquement condamné. On ne vendra pas plus que la moitié de nos places disponibles. (...) Et ensuite on garantit aux spectateurs qu'ils aient un fauteuil de libre sur leur droite, et un sur leur gauche". D'ailleurs, il sera toujours possible de venir au cinéma en famille ou en amoureux : les groupes pourront rester ensemble, à condition de laisser un siège d'écart avec un autre groupe, pour assurer la distanciation sociale.

Il n'y aura pas de siège physiquement condamné

A Auterive, la responsable du cinéma l'Oustal Gisèle Piquemal se dit "très soulagée, très contente, mais aussi stressée" par la réouverture. Elle espère que les cinéphiles reviendront rapidement et régulièrement ces prochaines semaines, pour permettre à la salle associative d'engranger des recettes, et aider à l'existence du "cinéma de proximité". L'Oustal fonctionne avec quatre salariés et une quinzaine de bénévoles.

Côté programmation, on essaie de rattraper le temps perdu. Les films stoppés par le confinement sont remis à l'affiche, pendant l'été, comme "De Gaulle" avec Lambert Wilson, avant les premières grosses sorties début octobre. Reste à savoir donc si le public répondra présent. L'été n'est dans tout les cas pas la meilleure saison pour le cinéma... à moins de venir profiter de la clim'.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess