Culture – Loisirs

Le cinéma multiplexe de Saint-Gély-du-Fesc ouvrira l'été prochain

Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault mardi 17 janvier 2017 à 6:00

Le PDG de Megarama devant un cinéma ds la région de Bordeaux
Le PDG de Megarama devant un cinéma ds la région de Bordeaux © Maxppp -

Après dix ans de bataille juridique avec les riverains, le cinéma multiplexe de Saint-Gély-du-Fesc (Hérault) va enfin voir le jour. Le chantier est bel et bien lancé même s' il a pris encore un peu de retard à cause des pluies de l'automne.

Le multiplexe de Saint-Gély-du-Fesc s’appellera "Royal Pic Saint-Loup". Pour l'instant, le bâtiment n'est pas encore sorti de terre : le chantier a été retardé par les précipitations d'octobre-novembre. Le trou creusé pour l'implantation du cinéma s'est rempli d'eau.

Les travaux reprennent, mais l'ouverture n'est pas prévue avant le mois de juin, dans le meilleur des cas, peut-être pas avant la rentrée de septembre.

Megarama, l'exploitant, compte 28 cinémas en France et à l'étranger (Espagne et Maroc) et mise beaucoup sur la qualité des projections pour attirer le public.

Le projet est toujours de huit salles (avec une extension possible à 12 salles assez rapidement ). La plus grande salle aura une capacité de 400 places, 126 pour la plus petite, soit au total 1780 sièges.

Technologie de pointe dans toutes les salles

Écrans géants dans toutes les salles, les trois plus grandes seront dotées du son Dolby Atmos : près de 60 hauts-parleurs répartis jusque dans les plafonds.

"Quand il pleut à l'écran, on a l'impression qu' il pleut dans la salle." Le directeur adjoint du groupe Megarama

Pour l'image, les projections seront 100% laser : des projecteurs qui doublent la lumière à l'écran et assurent une meilleur définition.

Question confort, des fauteuils en cuir inclinables avec accoudoirs relevables dans toutes les salles, avec la possibilité d'allonger ses jambes grâce à un écart de 120 cm entre deux rangées (la norme est à 90 cm).

Voila qui devrait attirer de nombreux spectateurs. L'objectif est de 350 000 la première année.