Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Le confinement vu de Nausicaá et du zoo de Maubeuge

-
Par , France Bleu Nord

Faute de visiteurs en lien avec le confinement, les zoos et aquariums de la région sont en veille. Mais pas question de tourner la clé et d’attendre que le covid-19 passe. Il y a des animaux à nourrir et il faut le faire en respectant les consignes de distanciations sociales.

A Nausicaá, à Boulougne-sur-mer, neuf soigneurs se relaient au chevet des poissons, pendant cette période de confinement.
A Nausicaá, à Boulougne-sur-mer, neuf soigneurs se relaient au chevet des poissons, pendant cette période de confinement. © Radio France - Matthieu Darriet

A Boulogne-sur-mer, 180 des 250 salariés de Nausicaá sont au chômage partiel, d’autres télé-travaillent. Et l’équipe des soigneurs du Centre national de la mer a été réduite à l’essentiel, neuf personnes qui se relaient au chevet des poissons.

Des équipes réduites

Dominique Malvoix est l'un des responsables de l’équipe d’aquariologie : "Tous nos petits animaux sont toujours présents, donc il faut s'en occuper quotidiennement. Il y a notamment un grand groupe qui demande beaucoup d'attention, ce sont les méduses. Et puis, il y a aussi les lions de mer. Les soigneurs leur font faire leurs exercices, en plus du nourrissage et des soins. "

Pour eux, rien n'a changé, puisqu'ils sont toujours ce contact avec leurs soigneurs.

Les méduses de Nausicaá sont particulièrement surveillées par les soigneurs, en ce moment.
Les méduses de Nausicaá sont particulièrement surveillées par les soigneurs, en ce moment. © Radio France - Matthieu Darriet

A Maubeuge, le parc zoologique tourne, lui aussi, au ralenti, en effectif réduit, raconte son directeur Jimmy Ebel : "Nous travaillons avec deux équipes qui se composent de soigneurs spécialisés dans les différentes espèces, et puis de techniciens. Et ces deux équipes travaillent en alternance de manière à ne pas se côtoyer, pour garder une barrière sanitaire."

Respecter les règles de distanciation

L'organisation est similaire à Nausicaá. "Nous avons mis en place un planning un peu particulier, raconte Dominique Malvoix. Mais nous avons toujours du personnel sur place. Et comme le bâtiment est vaste, ce n'est pas un problème pour respecter les règles de distanciation." Cet effectif permet d'apporter tous les soins nécessaires aux animaux et leur nourrissage, mais il ne permet pas de procéder à des travaux de réparation ou de bricolage poussé.  

A  Maubeuge, alors que le zoo devait rouvrir au public ce week-end, après sa fermeture annuelle, les chantiers prévus ont pris du retard. "Tous les travaux actuellement en cours sur le parc ont été arrêtés, parce que les entreprises elles-mêmes sont à l'arrêt, explique Jimmy Ebel. Il s'agissait d'entretien des voiries et de clôtures, notamment.

Enfin, à Nausicaá, comme au zoo de Maubeuge, il n'y a pas de difficultés d’approvisionnement, ni de pénurie de nourriture en vue pour les animaux. Chacun dispose de stocks suffisants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu