Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le conte de fée "Luluberlue" à Hourtin : après la mort du propriétaire, trois amis reprennent la librairie

dimanche 22 avril 2018 à 18:19 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

"Luluberlue" vient de rouvrir ses portes à Hourtin dans le Médoc. La nièce de l'ancien propriétaire (décédé l'été dernier), une ex-salariée et un de leurs amis, ont décidé de reprendre les rênes de la boutique, créée sur la place de l'église, en 1968.

"Luluberlue", un nom donné en hommage à l'ancien propriétaire de la librairie d'Hourtin
"Luluberlue", un nom donné en hommage à l'ancien propriétaire de la librairie d'Hourtin © Radio France - Stéphanie Brossard

Et dès la réouverture de la maison de la presse-librairie-presse, les habitants d'Hourtin se sont précipités pour dire "merci" aux trois associés, avoir repris ce lieu emblématique, presque mythique, sur la place de l'église.

"J'étais désemparé"

"Je suis venu à Pâques, c'était fermé et j'étais désemparé" confie Francis retraité et propriétaire d'une maison secondaire entre pins et océans. "On s'ennuyait, je pouvais pas acheter mon sudoku" ajoute Daniel. "C'était _une catastrophe_" pour Marie-Jo, obligée d'acheter son journal "à 16 kilomètres de là, à Lesparre!". 

"Luluberlue, le nom me fait marrer"

Depuis quelques jours et après trois mois de fermeture pour travaux, Marie-Jo a retrouvé son journal et Daniel son Sudoku. Ils s'attardent à la caisse, pour papoter et commenter le nouvel aménagement de la boutique, ouverte en 1968 et restée dans son jus. "C'était le même mobilier depuis 50 ans avec des étagères noircies en ferraille, qu'on a eu du mal à enlever d'ailleurs. On a ajouté un coin enfants notamment" explique Stéphanie, l'employée, conservée par les 3 nouveaux associés. "Ah oui, c'est plus lumineux et moderne et ça change. C'est bien qu'elles aient repris" avance Marie-Jo. Daniel acquiesce "surtout, le nom me fait marrer"

Luluberlue à Hourtin - Radio France
Luluberlue à Hourtin © Radio France - Stéphanie Brossard

"On veut que les gens touchent le livre. Et ça le numérique ne le permet pas !"

Luluberlue, hommage et clin d’œil au précédent patron. "Un homme atypique, gentil, particulier. Tout le monde l'appelait Lulu et c'était un Urluberlu". Lulu est brutalement tombé malade l'an dernier, avant de décéder l'été dernier. Il avait adoubé les nouveaux co-gérants, avant de mourir. : sa nièce Sylvie Cook, une ex-salariée Delphine Bertrand et Eric Bernard, trois amis passionnés par le livre et convaincus que le numérique n'a pas tué le papier. "On veut que les gens touchent le livre. Et pour leur donner ce plaisir, on va leur organiser des rencontres d'auteurs, on a pris contact avec des maisons d'édition... pour faire partager cette passion". Avec l'idée par exemple, de faire des clients qui le souhaitent comme Margaux, 12 ans, leurs critiques littéraires. "Tu pourrais nous écrire, je vous conseille ce bouquin pour telle ou telle raison etc et on l'afficherait devant le livre". 

La libraire-presse d'Hourtin vient de rouvrir après trois mois de travaux - Radio France
La libraire-presse d'Hourtin vient de rouvrir après trois mois de travaux © Radio France - Stéphanie Brossard

Un acte presque militant

C'est une façon de faire vivre le lieu à l'année, dans ce bourg de 3500 habitants, l'hiver, contre 15 000, en saison. "Si ce genre de lieu disparaît, c'est la mort du village, comme pour les boulangeries" selon Francis, le retraité-vacancier. Delphine et Sylvie reconnaissent une part d'acte militant dans la volonté de poursuivre cette aventure. "On y a cru parce que Lulu était d'accord avec notre projet et qu'il y a eu une sorte de passation. Et puis, on a _un engagement aussi : le livre et la diffusion de la culture dans le Médoc_. Il faut que ce lieu continue. Il faut que ça reste".

Sylvie Cook et Delphine Bertrand deux des nouveaux co-propriétaires - Radio France
Sylvie Cook et Delphine Bertrand deux des nouveaux co-propriétaires © Radio France - Stéphanie Brossard

Un premier rendez-vous est fixé au 19 mai :  pour une séance de dédicaces avec deux Médocains, Delphine Tretacosta et Christian Coulon, auteurs de "Un autre Médoc : sites et monuments insolites".