Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Le départ de la Brest Atlantiques reporté à cause de la météo, le village ferme plus tôt

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Le départ de la Brest Atlantiques prévu dimanche en début d'après-midi est reporté en raison des mauvaises conditions météorologiques. Une nouvelle date est à l'étude. Un créneau de départ est possible mardi, mais la situation météo reste instable.

Les quatre Ultims de la Brest Atlantiques sont amarrés quai Malbert depuis le 24 octobre
Les quatre Ultims de la Brest Atlantiques sont amarrés quai Malbert depuis le 24 octobre © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Brest, France

C'était redouté, la décision est tombée ce jeudi midi : le départ de la Brest Atlantiques, prévu dimanche 3 novembre à 13h02, est reporté. Impossible pour les quatre Ultims engagés dans cette course en double de 14.000 milles de prendre le large en raison des conditions météo défavorables

Un créneau potentiel mardi

La situation est très instable pour dimanche : une petite dépression est attendue, et il suffit qu'elle remonte de quelques kilomètres vers le goulet de Brest pour que la mer soit impraticable. Des rafales de vent de 55 noeuds sont attendues à Brest dans la nuit de samedi à dimanche. Dans le golfe de Gascogne, des vagues de six mètres sont prévues dès dimanche et ça devrait empirer lundi avec des creux de huit mètres en moyenne selon Météo France. 

"C’est évidemment un _regret d’être contraints de reporter le départ_, pour les collectivités territoriales, pour les armateurs, pour le public et surtout pour les marins qui se préparaient à partir, mais il n’était pas possible de faire autrement, c’est le lot de notre sport.", indique Emmanuel Bachellerie, président de Brest Ultim Sailing. "La moindre fenêtre, on la prendra, précise Jacques Caraes, directeur de course. On a une possibilité mardi prochain, il faut affiner la situation météo d'ici ce week-end, pour garantir ce passage rapide, avec un vent moyen de 25 noeuds dans le golfe de Gascogne"

La sortie du goulet et le golfe de Gascogne, principales difficultés

Pour ces géants des mers, affronter une météo compliquée n'est pas impossible, d'autant que le parcours de la Brest Atlantiques (via Rio et Le Cap) est périlleux de ce point de vue. _"_Le fait de naviguer nord-sud quasiment en permanence nous fera passer à travers différents systèmes météo, indique Yves Le Blévec, skipper de l'Actual Leader. En deux jours, on pourra basculer de conditions perturbées à des régimes d'alizés, ça changera tout le temps".

Pourtant, la sortie du goulet de Brest s'avère impossible dans des conditions pas optimales. "Quand on est _au large, on a de l'espace, donc on peut éviter les phénomènes dangereux_, explique Franck Cammas, skipper du team Gitana. Le pire moment de la course, c'est le départ où on est obligés d'être dans un temps donné à un lieu donné. C'est pour cela qu'il y a un problème sur le timing du départ".

Un départ sans village ou animations

Quelque soit la nouvelle date du départ, elle se fera certainement avec moins de public que le dimanche. La digue de la Pérouse homologuée pour 2.200 personnes qui promettait d'être pleine risque d'être en partie vide, avec la fin des vacances. "Selon les conditions météo, il est _possible qu'on ait un départ tôt mardi, ce qui permettrait aux gens d'y assister avant d'aller travailler_", espère Emmanuel Bachellerie.

D'ici là, les festivités sont aussi menacées. "On a un coup de vent assez sérieux à Brest samedi donc on examine une potentielle fermeture du village ce jour là, indique le président de Brest Ultim Sailing. On fait tout pour qu'il reste ouvert dimanche afin que le public puisse voir une dernière fois les bateaux".

Village fermé ce samedi

Avec le fort coup de vent attendu sur Brest dès vendredi en fin de journée, le village de la course va fermer ses portes plus tôt que prévu avec des accès impossibles dès 16 heures. Seuls les visiteurs déjà à l'intérieur pourront terminer leur balade jusqu'en fin de journée. La fermeture sera prolongée samedi.

En prévision, la présentation des équipages a été avancée à vendredi midi sur la scène principale. La conférence et la séance de dédicaces du team Sodebo avec Thomas Coville et Jean-Luc Nélias, prévue en fin d'après-midi, est donc avancée à 15 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu