Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le département de la Gironde s'offre un film pour mettre en valeur des initiatives positives

lundi 9 avril 2018 à 17:21 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Pendant neuf mois, les réalisateurs girondins Chloé Legrand et Olivier Desagnat ont sillonné le département, sur une idée originale de Jean-Luc Gleyze, son président. Ils en ont tiré un film de 52 minutes, inspiré de "Demain", de Mélanie Laurent, rassemblant des initiatives innovantes et positives.

L'affiche du film.
L'affiche du film. © Radio France - Thomas Coignac

Gironde, France

Il s'appelle "Ici et maintenant - La Gironde s'invente". Il dure 52 minutes et est 100% girondin (décor, réalisateur et même musique). Et il sera visible partout en Gironde, sur grand et petit écran via des DVD. Sa présentation officielle se fera jeudi à 18 heures, au cinéma Le Zoétrope de Blaye. Son objectif ? "Amener du positif", dit le président du conseil départemental Jean-Luc Gleyze. 

Inspiré du film Demain 

C'est lui qui a eu l'idée, après la projection, au conseil départemental, en présence de ses salariés, du film "Demain". Sorti en 2015, cette oeuvre, réalisée par Cyril Dion et Mélanie Laurent, montrait, aux quatre coins de la planète, des associations, des individus, qui décidaient de produire, éduquer, consommer autrement, face aux dangers écologiques. L'idée de Jean-Luc Gleyze est de refaire la même chose en Gironde. D'où l'idée de faire ce film (qui a coûté entre 45 et 50 000 euros).

Le président du conseil départemental Jean-Luc Gleyze (à gauche) et Olivier Desagnat, l'un des réalisateurs du film (à droite)  - Radio France
Le président du conseil départemental Jean-Luc Gleyze (à gauche) et Olivier Desagnat, l'un des réalisateurs du film (à droite) © Radio France - Thomas Coignac

On a fait plusieurs fois le tour de la Gironde, on a dû faire 4 000 kilomètres

Alors, les deux réalisateurs, qui ont choisi d'apparaître à l'écran sillonnent le territoire en voiture, dans un road movie. "On a fait plusieurs fois le tour de la Gironde, on a dû faire 4 000 kilomètres", sourit Olivier Desagnat. Et nous emmènent au Smicval Market, à Vayres, une déchetterie où on peut récupérer ce dont les autres ne veulent plus. 

Dans une école de Queyrac, dans le Médoc, où l'on apprend aux enfants à cultiver et à manger des légumes oubliés. Dans un château de Saint-Christoly-de-Blaye, où l'on cultive la terre à l'aide de chevaux. A Gradignan, dans une association où l'on enseigne le français aux réfugiés syriens, mais aussi l'arabe à leurs enfants, pour ne pas qu'ils se coupent de leurs racines....

Les gens que nous avons rencontrés, ce n'est pas uniquement des hippies qui font du macramé dans leur yourte"

"L'idée, ce n'était pas de faire un film de propagande à la gloire des actions du Département, mais de mettre en valeur les initiatives de nos citoyens, explique Jean-Luc Gleyze. Mais ces idées peuvent ensuite influencer nos politiques." Et, de nouveau, de citer l'exemple du Smicval Market, qu'il verrait bien se développer à d'autres endroits de la Gironde. "Tout le monde peut prendre des initiatives, rebondit Olivier Desagnat. Les gens que nous avons rencontrés, ce n'est pas uniquement des hippies qui font du macramé dans leur yourte". Et tous les acteurs ont l'objectif de faire augmenter le nombre de ces initiatives, après les diverses projections du film. 

La bande annonce du film