Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le directeur du théâtre de Laval commet une bourde et présente ses excuses

mardi 23 janvier 2018 à 4:03 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Le théâtre de Laval proposait ce vendredi soir le spectacle "Le Petit Chaperon Rouge galactique", de la compagnie Insectotropics, accessible dès l'âge de six ans. Mais dans un mail, le directeur du théâtre reconnait que ce spectacle n'était "pas du tout adapté à des jeunes enfants".

Théâtre de Laval, image d'illustration.
Théâtre de Laval, image d'illustration. © Radio France - Fabien Burgaud

Laval, France

Les spectateurs venus assister au spectacle "Le Petit Chaperon Rouge galactique", de la compagnie espagnole Insectotropics ce vendredi soir au théâtre de Laval, ont été un peu surpris. Ce spectacle dit jeune public, accessible dès 6 ans, n'était pas du tout adapté aux enfants selon certains parents. Ce que reconnait également le directeur du théâtre.

Ce spectacle racontait l'histoire d’un Petit Chaperon Rouge intergalactique, avec de la vidéo, de la peinture et de la musique : sept artistes sur scène pendant 45 minutes, trois vidéastes, deux peintres, un musicien et une actrice, et dans le public des enfants âgés pour les plus jeunes de six ans.

Une scène finale génante

Mais la scène finale était un peu dérangeante. On voyait une femme nue, attachée par une corde autour du cou, une tête de loup sur le crane, aspergée de peinture, le tout sur une musique angoissante.

Une dizaine de parents ont préféré quitter la salle avec leurs enfants. Deux familles ont envoyé un mail au directeur du théâtre Pierre Jamet.

"Il y avait une impression d'oppression" - Marion

Marion était présente avec ses deux filles de 12 et 14 ans. "Elles n'ont pas été choquées, elles n'ont pas aimé. Ma fille de douze ans a trouvé ça un peu gênant la fin. Ce n'est pas tant la nudité, mais c'est _la violence qu'il y avait autour, avec des gestes rapides, des giclées de peinture, une corde autour du cou, de la musique anxiogène. Il y avait une impression d'oppression"_, explique la mère de famille.

"C'était une histoire racontée à des adultes" - Marion

"C'était une histoire racontée à des adultes. Je pense que c'est au niveau de la compréhension aussi que ce n'était pas forcement adapté. Quand on est avec des enfants, on a un autre regard, parce qu'on est responsable de ce qu'on leur montre. Effectivement _des parents regrettaient d'avoir montré ça aux enfants_", raconte Marion.

Une dizaine de parents ont quitté la salle avec leurs enfants

Clotilde n'est pas de cet avis. Elle travaille au conservatoire de Laval, et elle était au théâtre ce vendredi avec ses trois enfants de 6, 8 et 10 ans. "C'est un spectacle qui nous a beaucoup plu à tous les quatre. _Un peu angoissant, mais comme déjà à l'origine le conte du Petit Chaperon Rouge qui joue avec les peurs_. Angoissant mais finalement plus pour les adultes que pour les enfants. Mes trois enfants après les avoir questionnés, ça ne leur a pas fait peur du tout, et ils ont complètement compris l'histoire", assure Clotilde.

"Ça reste de l'art, ça reste du théâtre" - Clotilde

"Je pense que les enfants ont des images qui passent à la télé, qui passent aux infos, dix fois, quinze fois plus violentes que ça. Ça reste de l'art, ça reste du théâtre. Je n'ai pas eu de cauchemar chez moi, c'est très bien passé comme spectacle", poursuit-elle.

Les excuses de Pierre Jamet

Mais dans un mail envoyé aux spectateurs ce week-end, le directeur du théâtre de Laval Pierre Jamet reconnait son erreur et présente ses "plus sincères excuses".

"La Caputxeta Galactica - Le Petit Chaperon Rouge Galactique, a été _programmé initialement à Laval dans sa version familiale, d'où la mention à partir de 6 ans_", écrit Pierre Jamet. Le directeur du théâtre de Laval explique avoir "longtemps hésité et tergiversé et, de peur, d'en présenter une version édulcorée, moins créative et caricaturale", d'avoir finalement demandé à la compagnie de présenter la version de vendredi.

"Ce spectacle n'est pas du tout adapté à des jeunes enfants. J'en suis parfaitement conscient" - Pierre Jamet

_"_Nous n'avons pas réajusté la tranche d'âge au moment de cette décision. J'en suis le seul responsable. Ce spectacle n'est pas du tout adapté à des jeunes enfants. J'en suis parfaitement conscient", reconnait Pierre Jamet. Il précise toutefois qu'il avait vu le spectacle au festival mondial de la marionnette de Charleville-Mézière en 2015 "dans une immense salle et l'atmosphère n'était pas aussi anxiogène et la fin du spectacle était beaucoup plus brève".  

"Cette mésaventure est inédite dans mon parcours de programmateur" - Pierre Jamet

"Cette mésaventure est inédite dans mon parcours de programmateur. J'en suis sincèrement malheureux et j'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur de cette erreur d'appréciation", conclut-il.

Les spectateurs contactés par France Bleu Mayenne lui pardonnent cette erreur. _"J_e ne remets pas du tout en cause ni la qualité de la programmation ni les compétences du directeur. Ça peut arriver à tout le monde de se tromper. Je reviendrai au théâtre en confiance" assure par exemple Marion.