Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le disque des Manceaux de Satan dans les bacs quarante-et-un ans après son enregistrement

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

C'est un groupe qui a beaucoup fait parler de lui dans les années 70, au Mans et jusqu'à Paris. En 1975, Satan enregistrait ce qui devait être l'un des grands albums du rock progressif français. Mais faute de maison de disque, il ne vit jamais le jour... Jusqu'à aujourd'hui.

La pochette du disque a été réalisée grâce à un dessin de l'époque
La pochette du disque a été réalisée grâce à un dessin de l'époque © Radio France - Ruddy Guilmin

1975, c'est la grande époque du rock dit "progressif", popularisé par Pink Floyd, Genesis, Yes ou Ange pour la scène française. André Beldent, lui, a 24 ans, les cheveux longs, des pantalons pattes d'eph'. Et avec ses trois camarades de Satan, le guitariste-chanteur s'enferme pendant un mois dans un studio à Angers pour enregistrer leur premier album. Mais malgré la petite réputation que s'est taillée le groupe, notamment à Paris, où il est plusieurs fois distingué lors des tremplins du Golf Drouot, le temple parisien du rock, le disque ne verra jamais le jour. "On a recherché un producteur/distributeur, explique André. Et on n'a pas trouvé. Donc c'était resté enfoui et on ne pensait pas du tout que ça allait revenir au premier plan. Ça fait d'autant plus plaisir que c'était un projet qui nous tenait vraiment à cœur à l'époque."

Pour gagner un peu d'argent, le groupe officie en parallèle à partir de 1974 en tant que Ciel d'été, une formation "alimentaire" qui anime les bals rocks dans tout l'ouest de la France. Au fil du temps, celle-ci les occupe de plus en plus... Et le projet Satan, beaucoup plus pointu et moins accessible, finit par rendre son dernier souffle naturellement vers la fin de l'année 1975... La bande d'origine de ce fameux enregistrement est progressivement oubliée et même perdue. Quelques rares copies persistent tout de même. L'une d'elles parvient sur K7 jusqu'au musicien manceau Julien Thomas, dont les parents connaissaient certains membres du groupe. Le jeune homme se lance à partir de 1999 dans d'intenses recherches sur ce groupe oublié. Il rassemble une somme extraordinaire d'informations, de documents et de photos grâce auxquels il alimente un blog très référencé. Et il s'interroge évidemment sur les enregistrements qui figurent sur cette K7 : "J'étais prévenu qu'il s'agissait d'un enregistrement d'un album jamais publié. Là où j'ai été davantage surpris, c'est quand j'ai réalisé, en rencontrant les anciens membres du groupes, qu'aucun d'entre eux ne possédait une copie de cet album !"

Avec sa copie, Julien démarche différentes petites maisons de disque spécialisées en France et à l'étranger. Puis l'an dernier, le contact se noue avec le disquaire et éditeur parisien Monster Melodies, spécialisé dans ce type d'inédits. C'est lui qui donne finalement vie à ces cinq morceaux, pressés sur un vinyle rouge sang, accompagnés de reproductions d'affiches et de photos d'époque (notamment cette fameuse série au cimetière de Changé).

Affiche promotionnelle de l'époque (photo prise au cimetière de Changé)
Affiche promotionnelle de l'époque (photo prise au cimetière de Changé) - DR

Malgré cette reconnaissance tardive, le groupe ne pourra malheureusement pas remonter sur scène pour défendre son oeuvre explique André Beldent : "Jérôme le clavier est décédé, Sam notre bassiste n'est pas dans une forme florissante en ce moment... Il reste Kicks le batteur et moi-même, ça fait un petit peu juste pour envisager un come-back quelconque ou une reprise sur scène de ces morceaux." À 65 ans, André, lui, mène toujours une vie rock'n'roll en se produisant quasiment chaque week-end avec son groupe Macson.

Le disque de Satan est disponible en vinyle uniquement, édition limitée 1000 exemplaires. Disponible sur le site du label Monster Melodies ou en précommande au magasin Rythm'n'BD, rue Nationale au Mans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess