Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le domaine de Chantilly appelle aux dons pour faire face à la crise

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu Picardie

Le château de Chantilly et tout son domaine ont perdu cinq millions d'euros du fait de la crise du Coronavirus. Le domaine de Chantilly lance donc un appel aux dons pour essayer de combler ce déficit, faute de quoi de gros travaux devront être différés, ce qui risque de menacer le château.

Le château de Chantilly et son domaine ont perdu cinq millions d'euros pendant les confinements et perdent 500 000 euros en cette période de fermeture de Noël.
Le château de Chantilly et son domaine ont perdu cinq millions d'euros pendant les confinements et perdent 500 000 euros en cette période de fermeture de Noël. © Radio France - Marine Chailloux

Les cinq mois de fermeture pendant les périodes de confinement ont durement touché le domaine de Chantilly (Oise). Pour s'en sortir financièrement, il lance donc un appel aux dons auprès des particuliers.

L’année 2020 aura été une année catastrophique pour le château. En effet, les périodes de fermetures imposées du fait de la crise du Coronavirus correspondaient aux moments où les visiteurs étaient les plus nombreux, notamment au printemps. Plus de recette de billetterie ou à la boutique, mais il a fallu continuer à payer les charges : "Nous payons les salaires complets de nos 130 agents et naturellement nous ne ferons pas de plan social et puis il faut payer l'entretien, le chauffage, cela devient très compliqué", explique Christophe Tardieu, administrateur général du domaine de Chantilly (fondation D'Aumale). 

Recherche cinq millions d'euros

Le domaine estime avoir perdu cinq millions d'euros pendant les cinq mois de fermeture, mais aussi 500 000 euros en cette période de Noël, pour laquelle Chantilly avait prévu d'installer de belles décorations de Noël. Aujourd'hui seuls le parc et la boutique sont ouverts, avec un village de Noël. Il est possible de voir quelques décorations de l'extérieur.

"On estime avoir perdu la moitié de notre chiffre d'affaire car tous les événements d'abord repoussés ont finalement été annulés, aucune entreprise aucune grande organisation ne voulait organiser de rendez-vous au domaine en période de crise sanitaire, poursuit Christophe Tardieu. Dans une grande maison comme celle-là, si on ne fait pas régulièrement des travaux, on prend des risques de fuites, qui peuvent devenir après beaucoup plus ennuyeuses, si une chaudière claque l'année prochaine au château, je ne sais pas comment je pourrai la remplacer. Il ne faut pas s'imaginer que ces châteaux ont toujours de grands moyens, au contraire, ils ont souvent une économie fragile".

Non éligible au plan de relance

Et les difficultés à venir ne pourront bénéficier d'aucune aide de l'Etat. En effet le domaine appartient à l'Institut de France et n'est pas une entreprise privée. Impossible de mettre ses salariés au chômage partiel ou de bénéficier du plan de relance. 

Si le Domaine de Chantilly ne trouve pas ces cinq millions d'euros, il devra reporter de gros chantiers : "Nous allons devoir repousser des travaux prévus comme sur les toitures du château, ou les cabinets des livres, regrette Christophe Tardieu. Mais en même temps ce n'est pas une bonne solution, reporter des travaux trop longtemps dans un domaine comme celui-là, c'est lui faire prendre des risques".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess