Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO : le Dragon des mers investit Calais

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

En quête de renouveau, Calais accueille le Dragon des mers. Créée pour ce territoire, cette machine a été imaginée par François Deloziere et sa compagnie nantaise. En attendant l'arrivée d'autres animaux extraordinaires, un grand spectacle est prévu sur trois jours.

Le Dragon des mers arrive à Calais, et cela s'annonce festif.
Le Dragon des mers arrive à Calais, et cela s'annonce festif. © Radio France - Matthieu Darriet

Calais, France

25 m de longueur, 15 m de hauteur et 70 tonnes de bois, de cuir, de toile, de métal et de vérins hydrauliques. C'est une incroyable machine libérée des entrailles de la terre lors de travaux d'agrandissement du port de Calais : le Dragon des mers ! Ce Dragon est né de l'imagination fertile et démesurée de François Delaroziere et de sa compagnie La Machine, qui cartonne avec son Eléphant, à Nantes et son dernier bébé, le Minotaure, à Toulouse. 

Feu, eau et rugissements, le Dragon des mers est bel et bien vivant ! - Radio France
Feu, eau et rugissements, le Dragon des mers est bel et bien vivant ! © Radio France - Matthieu Darriet

C'est en 2016, quand le cheval-dragon Long-Ma arpente les rues de Calais, devant des centaines milliers de spectateurs ébahis, que la ville le comprend : il y a certainement une opportunité touristique à concevoir avec François Delaroziere et sa compagnie. Il y a l'idée d'amorcer le renouveau de Calais et d'effacer l'image très négative, renvoyée dans toute l'Europe, autour des migrants et de la Jungle.  A ce moment-là, les élus bataillent avec un projet de parc d'attractions qui ne décolle pas.

27 millions d'euros de retombées économiques

Commande est alors passée à la compagnie La Machine pour la création d'un animal extraordinaire et géant, qui s’installerait à demeure, à Calais. Ainsi débarque le Dragon des mers, qui sera capable de transporter 50 personnes, pour une découverte de la ville et surtout de son front de mer, à partir de la mi-décembre. Et ce dragon n'est pas seul, puisqu'il sera rapidement rejoint par une dizaine des machines, varans et autres iguanes.

Le Dragon des mers sera à la fête tout ce week-end, à Calais - Radio France
Le Dragon des mers sera à la fête tout ce week-end, à Calais © Radio France - Matthieu Darriet

A l'issue des trois jours de spectacle, le dragon rejoindra sa tanière, d'abord une halle provisoire tout en transparence. Puis une Nef définitive sera construite près du Fort Risban où l'on trouvera une boutique, un café et et la billetterie du dragon. L'ensemble du projet, sur 8 ans, est évalué à plus de 27 millions d'euros. 27 millions d'euros, c'est également le niveau des retombées économiques espérées par la ville, chaque année, sur le tourisme et le commerce. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu