Culture – Loisirs

Le festival Cervolix de cerfs volants et de voltige aérienne annulé par les organisateurs

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne mercredi 13 septembre 2017 à 17:17

L'édition 2017 devait avoir lieu le 30 septembre et le 1er octobre prochain
L'édition 2017 devait avoir lieu le 30 septembre et le 1er octobre prochain © Maxppp - Francis Compagnoni

Les organisateurs de Cervolix ont décidé d'annuler l'édition 2017 du festival sur le plateau de Gergovie. En cause, les parkings pour accueillir les spectateurs qui ne correspondaient plus aux critères de sécurité imposés par la préfecture.

Pas de Cerfs volants et de patrouille de France au dessus du Plateau de Gergovie les 30 septembre et 1er octobre prochain. Les organisateurs l'annoncent ce mercredi 13 septembre, l'édition 2017 de Cervolix est annulée à cause d'un problème de parking.

Des conditions de sécurité renforcées

Durant l'été, la préfecture du Puy-de-Dôme examine le dossier. Elle demande aux organisateurs de changer l'emplacement du parking car pour monter il n'y qu'un seul accès rappelle Nicolas Dufaud, directeur de cabinet du préfet du Puy-de-Dôme "une route unique et étroite qui n'aurait pas permis un accès constant pour les forces de secours et les forces de l'ordre et c'est absolument essentiel".

La dernière édition remonte à 2013. Depuis, avec les attentats, les conditions de sécurité imposées par la préfecture du Puy-de-Dôme ont évolué et se sont renforcées explique Nicolas Dufaud : "Il était absolument essentiel de revoir le dispositif de sécurité, c'est pour cela qu'on avait conseillé à l'organisateur un système de navettes".

La préfecture ne souhaite plus que les voitures se garent légèrement en contrebas en haut du plateau, mais en bas. Surtout que le nombre de spectateurs attendus par les organisateurs frôlait les 60.000 personnes.

Un parking à Opme trop petit

Avec ces nouvelles données de stationnement, les organisateurs dont Hervé Vilaspasa cherchent des solutions mais ils ne trouvent que six parcelles à Opme pour accueillir 2.000 voitures alors qu'ils en attendent trois fois plus.

Ils font également appel à compagnies d'autocar pour organiser des navettes pour transporter les spectateurs mais en se rendant sur place, les organisateurs renoncent : "On s'est rendu compte que ça allait être impossible et infect pour les spectateurs". Hervé Vilaspasa redoute "de l'encombrement, de l'énervement, des incidents, des accidents, on organise cette manifestation pour la beauté des cerfs volants et des avions, pas pour faire la une avec des encombrements monstres et des spectateurs énervés".

Une édition 2018 à Gergovie ou ailleurs

Les organisateurs souhaitent poursuivre malgré tout l'aventure. "Il y a aura bien une édition 2018 pour Cervolix", explique Hervé Vilaspasa, forcément dans l'idéal on va se battre, on va tout faire pour que Cervolix se fasse sur le plateau de Gergovie, c'est magique pour le département et la région".

Mais si cela est trop compliqué, Cervolix se fera ailleurs. "Si ça ne marche pas, vu les contraintes que nous avons subies, Cervolix se délocalisera très certainement au Puy-de-Dôme et au delà de l'Auvergne".