Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le festival du film italien de Villerupt fait face au couvre-feu

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Alors que ce vendredi s'est ouverte la 43ème édition du film italien de Villerupt, les organisateurs doivent faire face au couvre-feu de 21h à 6h qui s'applique en Meurthe-et-Moselle. Une mécanique pas toujours évidente pour la projection des films.

Le délégué général du festival Antoine Compagnone essaye de garder bonne figure.
Le délégué général du festival Antoine Compagnone essaye de garder bonne figure. © Radio France - Arthur Blanc

L'organisation du 43ème festival de Villerupt avait beau avoir tout prévu en cette année 2020, elle n'aurait pas anticipé la situation dans laquelle se trouve la Meurthe-et-Moselle en ce moment. Parce que l'ouverture de l'événement coïncide avec l'entrée en vigueur du couvre-feu qui touche tout le département chaque nuit entre 21h et 6h. Ce qui complique les projections des 26 films retenus par la sélection officielle.

Des projections avancées

Au cœur de la stratégie d'Antoine Compagnone, le délégué général, avancer d'une demi-heure, voire une heure, les projections. "S'il avait été mis à 22h, nous aurions gardé la séance de 19h, un moment très important pour nous", se désole-t-il. Résultat : celle de 11h est programmée à 10h30, celle de 14h30 est avancée à 13h45, celle de 17h passe à 16h et la dernière commence à 18h30, "pour finir vers 20h30". 

Moins de visiteurs

Conséquence attendue : l'affluence de cette édition ne sera pas au rendez-vous. Contre 41 000 en 2019, Antoine Compagnone table sur 12 à 13 000 pour cette année. "On est en train de tuer la profession, mais il fallait le faire", confie-t-il. Les spectateurs de Nancy ont déjà de la difficulté pour venir, ceux du Luxembourg également "même s'ils lancent le couvre-feu à 23h, ce qui est plus intelligent". Ne reste plus que les Mosellans, pour l'heure épargnés par le couvre-feu. "J'en ris moi... A 50 mètres de là, on a la Moselle, on n'a qu'à traverser le feu rouge et on y est..." Le département pourrait d'ailleurs lui aussi suivre le même destin au courant de la semaine prochaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess