Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le FIMU 2018, Festival International de Musique Universitaire à Belfort

Le Fimu de Belfort a dévoilé sa programmation

mardi 13 mars 2018 à 18:36 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

On connait désormais la programmation complète du prochain Fimu, le festival international de musiques universitaires qui aura lieu du 17 au 21 mai. 2 000 musiciens seront présents, venus de 40 pays différents. La scène locale n'est pas oubliée.

Le violon sera l'instrument à l'honneur
Le violon sera l'instrument à l'honneur

Belfort

C'est la même chose chaque année, depuis 32 ans. A Belfort, le week-end de la pentecôte, des milliers de festivaliers arpentent les rues du centre-ville pour écouter de la musique, gratuitement, lors du Fimu, le festival international de musiques universitaires. Des dizaines de concerts sont ainsi programmés pendant quatre jours du 17 au 21 mai avec des musiciens du monde entier: 2 000 musiciens cette année, venus de 40 pays différents. Du jamais vu. 

Pour la première fois il y aura des scènes off

Comme l'an dernier, le Fimu commencera dès le jeudi soir. C'est le Fimu "hors piste" qui permet aux groupes de se produire dans des lieux partenaires, au moins le temps d'une soirée. Ce sera le cas au conservatoire, à la Poudrière, au théâtre Louis Jouvet ou encore dans les différents centres culturels de la ville. Parmi les nouveautés également: l'agrandissement du village du Fimu, place de la République. Un lieu tenu par les étudiants, avec pour la première fois, des scènes off

On a voulu faire la part belle aux grands ensembles

Parmi les groupes "coup de cœur" des programmateurs: un duo syrien, le groupe Ataba wave, mais également un ensemble venu de macédoine, "On a voulu faire la part belle aux grands ensembles en musique classique et là ils seront 132 sur scène ce sera très impressionnant" explique Mathieu Spiegel, le directeur du Fimu. Et puis, chose rare, un groupe venu du Japon se produira également. Le groupe Puddle D'addle " Ce groupe fait la jonction entre la modernité du rock et la culture traditionnelle japonaise". 

le groupe Puddle D'addle, groupe de rock nippon - Aucun(e)
le groupe Puddle D'addle, groupe de rock nippon

Hommage à Didier Lockwood

La scène locale est aussi très représentée, "il s'agit d'un tiers de la programmation. Nous avons été bluffés cette année par la qualité des groupes". Le Fimu rendra également hommage à son parrain décédé il y a moins d'un mois, Didier Lockwood, lors du concert d'ouverture. Des proches du musicien et des élèves du conservatoire joueront les morceaux les plus marquants de sa carrière.

A noter que la sécurité du Fimu sera encore renforcée cette année, avec près de 200 hommes sur le terrain: police nationale, municipale, armée, voire CRS. Certains accès seront bloqués, il y aura également des caméras de vidéos surveillance supplémentaires durant tout le festival.