Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le FIMU de Belfort 2016

Fimu de Belfort : moins de festivaliers que l'an dernier

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort, France

Les dernières notes du Fimu se sont envolées lundi soir dans le ciel belfortain. Le festival a attiré cette année 70.000 personnes : c’est 10.000 de moins que l’an dernier. La faute en grande partie à la météo.

Le FIMU à Belfort
Le FIMU à Belfort © Maxppp - .

De mémoire de festivaliers, il n’a jamais fait aussi froid pendant le Fimu de Belfort. Dimanche soir vers minuit, le thermomètre est même passé en dessous des 6 degrés. De quoi en décourager plus d’un... Mais même avec 10.000 personnes de moins que l’an dernier, Aurore Grosdemouge, la directrice du Festival International de Musiques Universitaires est très satisfaite : "On a constaté une circulation différente du public sur le site avec des festivaliers qui restaient plus longtemps et plus nombreux devant les scènes. Et puis au regard de la météo, c’est tout de même une grande satisfaction d’avoir accueilli autant de monde."

Lire aussi : Revivez le FIMU 2016 avec France Bleu Belfort Montbéliard

Une programmation musicale de grande qualité

Si les gens restaient plus longtemps devant les scènes à écouter les concerts, cela s’explique en grande partie par la qualité et le niveau élevé des musiciens. Un constat que partage Aurore Grosdemouge : "Cette année, nous avons reçu beaucoup de candidatures, et des candidatures de très grande qualité. Je rappelle que ce sont tous des musiciens amateurs. Mais amateurs ne veut pas dire que ce sont des débutants : ça veut dire tout simplement qu’ils ont fait le choix de ne pas être professionnels. Et puis n’oublions pas que certains amateurs peuvent être meilleurs musiciens que des professionnels."

Vers une reconnaissance nationale

A peine le rideau de la 30ème édition baissée, Aurore Grosdemouge travaille déjà au prochain Fimu avec beaucoup d’ambition : "On est vraiment dans une dynamique de coopération avec les différents acteurs locaux, les étudiants, les partenaires. Et on espère vraiment que le Fimu prenne une envergure nationale avec une plus grande couverture médiatique pour que ce festival soit connu au-delà des frontières de l’aire urbaine."

Le Fimu 2017 aura lieu du 2 au 5 juin.

Aurore Grosdemouge, directrice du Fimu

Choix de la station

À venir dansDanssecondess