Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le Gard veut devenir une destination majeure du cyclotourisme

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le cyclotourisme est en plein boom et le Gard compte bien devenir une destination de référence pour le tourisme à vélo. Gard tourisme mise sur le label "Accueil vélo" pour afficher sa qualité d'accueil.

Traversé par la ViaRhôna, le Gard est un territoire stratégique pour le cyclotourisme.
Traversé par la ViaRhôna, le Gard est un territoire stratégique pour le cyclotourisme. © Radio France - Adrien Serrière

Gard, France

Après la folie Tour de France dans le Gard, c'est l'heure pour le département de capitaliser sur l'engouement naissant autour du cyclotourisme. Ce marché a un potentiel de croissance de 20 % dans le Sud-Est d'après une étude récente. Alors pour attirer les cyclotouristes dont le nombre augmente chaque année, le Gard veut développer sur son territoire le label "Accueil vélo", existant déjà dans d'autres départements. Ce label est attribué à des établissements (hébergements, loueurs de cycles, sites d'intérêt, offices de tourisme...) qui représentent un intérêt pour les touristes à vélo. 

Un nouveau logo vert sur les vitrines 

Concrètement, pour le touriste qui prépare son voyage à vélo, le label "Accueil vélo" lui garantit qu'il trouvera des pistes agréables, au moins un loueur de cycles à proximité mais aussi des kits de réparation, des conseils de balade et des hébergements. "Avec ce label, les cyclotouristes savent qu'ils auront les informations et le matériel nécessaires, des itinéraires, une bonne table, c'est un gage de qualité", précise Alain Reboul, président de l'office de tourisme "Coeur de petite Camargue". 

Une quinzaine d'établissements, dont une grande partie autour de Vauvert, sont d'ores et déjà labellisés et peuvent afficher le logo vert dans leur vitrine. 

Le logo du label "Accueil vélo". - Radio France
Le logo du label "Accueil vélo". © Radio France - Adrien Serrière

Un territoire qui a tout pour attirer 

Avec 150 km de voies vertes et 250 km de boucles cyclables, le Gard a déjà de quoi séduire les cyclistes. "Il y a une diversité géographique qui permet à toutes les cuisses de s'en sortir, assure Jean-Jacques Courrée, propriétaire d'un magasin de location de vélo à Vauvert qui vient d'être labellisé "Accueil vélo". Si on n'est pas capable de faire de la montagne, restons sur le littoral, si on a des cuisses d'acier, on peut s'attaquer à l'Aigoual, etc".

Le vélo offre également un moyen de déplacement doux et respectueux de la nature. "Si vous partez le matin de bonne heure, vous voyez de tout, c'est magnifique. Le vélo permet de découvrir la nature telle qu'elle est", abonde Alain Reboul.

Le cyclotourisme, un business juteux 

Il y a aussi un enjeu économique énorme à miser sur le cyclotourisme. Cette clientèle a un pouvoir d'achat supérieur à la moyenne des vacanciers. On estime qu'un cyclotouriste dépense en moyenne entre 65 euros et 105 euros par jour. Ce qui ne gâche rien pour Bertrand Jolivel, propriétaire d'un gîte à Vauvert, lui aussi parmi les premiers labellisés, les cyclotouristes sont "des gens sympas, des personnes forcément sensibles à la nature et prêtes à faire un peu d'effort pour découvrir un spot qui vaut le coup". 

Cyclotouriste traversant le port de Gallician, labellisé "Accueil vélo". - Radio France
Cyclotouriste traversant le port de Gallician, labellisé "Accueil vélo". © Radio France - Adrien Serrière
Les premiers établissements labellisés ont reçu le logo à apposer dans leurs vitrines. - Radio France
Les premiers établissements labellisés ont reçu le logo à apposer dans leurs vitrines. © Radio France - Adrien Serrière
Choix de la station

France Bleu