Culture – Loisirs

Le grand essayage des cadeaux de Noël à la Chambre d’Amour d’Anglet

Par Mélodie Viallet, France Bleu Pays Basque dimanche 25 décembre 2016 à 20:07

Le petit Eros est venu tester sa trottinette à la Chambre d'Amour
Le petit Eros est venu tester sa trottinette à la Chambre d'Amour © Radio France - Mélodie Viallet

Comme chaque 25 décembre après le déballage des cadeaux de Noël au pied du sapin, les enfants testent leurs cadeaux. Ils étaient nombreux ce dimanche sur l’esplanade de la Chambre d’Amour à Anglet.

Hier des dizaines d’enfants et d’adolescents accompagnés de leurs parents ou grands-parents ont testé leurs cadeaux de Noël face à l’océan sur l’esplanade de la Chambre d’Amour à Anglet.

Les traditionnels vélos, rollers et trottinettes

Bien équipées de genouillères et de protèges poignets, Romane 7 ans et sa sœur Juline 9 ans, essayent leurs rollers flambants neufs. "Ils sont gris, roses et blancs. Ils ne sont pas compliqués à mettre, je suis contente"s’exclame Romane. Les deux fillettes s’exercent à trouver l’équilibre, heureusement leur maman est là et elle veille au grain "pour l’instant elles ne sont pas tombées, il n’y a pas eu de cris et de larmes, pourvu que ça dure" déclare-t-elle dans un sourire. Un peu plus loin, Eros 7 ans, fonce sur sa trottinette noire, il est tout excité et s’amuse comme un petit fou.

J’avais commandé une trottinette et je l’ai eu, elle est vraiment trop bien. — Eros 7 ans

Ils essayent leurs cadeaux de Noël : le reportage de Mélodie Viallet

Des cadeaux "high tech"

Il y en a d'autres qui ont des cadeaux plus "high tech" comme Lino 12 ans, accompagné de ses deux grands cousins, il vient tester son drone :"On vient essayer sa caméra et en plus ce drone peut faire des loopings, alors on vient voir ce que çà donne !" Pour rester dans les nouvelles technologique. Thaïs, 14 ans, a les yeux rivés sur son nouveau téléphone portable. Un joli téléphone tout rose qu’elle attendait depuis deux ans "je pourrais passer la journée à m’en servir, mais je n’ai pas le droit de l’avoir toujours avec moi, mes parents sont contres" conclut-elle en grimaçant légèrement.