Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Retrait du Michelin : le chef aveyronnais Sébastien Bras "particulièrement heureux" que sa demande soit acceptée

mardi 30 janvier 2018 à 7:49 - Mis à jour le mardi 30 janvier 2018 à 17:43 Par Marina Cabiten, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le Michelin a décidé de retirer le restaurant trois étoiles Le Suquet à Laguiole (Aveyron) de sa sélection, conformément au souhait de son chef Sébastien Bras, a annoncé mardi le guide, dont l'édition 2018 sera dévoilée lundi prochain. Sur franceinfo, Le chef s'est dit "particulièrement heureux".

Sébastien Bras et son restaurant Le Suquet ne figureront plus au guide Michelin, à la demande du chef aveyronnais.
Sébastien Bras et son restaurant Le Suquet ne figureront plus au guide Michelin, à la demande du chef aveyronnais. © AFP - REMY GABALDA

"Il nous paraissait difficile de faire figurer dans le guide un restaurant qui a clairement indiqué qu'il ne souhaitait pas y figurer, qu'il ne souhaitait pas faire partie de la grande famille des étoilés Michelin", a expliqué mardi Claire Dorland-Clauzel, membre du comité exécutif du groupe Michelin, pour qui ce cas de figure est "une première".  Sébastien Bras, chef du Suquet à Laguile, avait demandé en septembre dernier à ne plus figurer dans le prestigieux guide gastronomique. ce mardi sur franceinfo, le chef s'est dit "particulièrement heureux" que le Michelin réponde favorablement à sa demande. 

"Grande pression"

En septembre, le guide Michelin avait souligné qu'un tel retrait n'était pas "automatique", mettant en avant son "indépendance" dans l'attribution des distinctions. Sébastien Bras, 46 ans, à la tête depuis 10 ans de ce restaurant familial triplement étoilé depuis 1999, avait exprimé son souhait de ne plus figurer dans le Michelin, en invoquant la "grande pression" occasionnée par cette distinction. Claire Dorland-Clauzel estime que "pour certains chefs c'est au contraire une motivation".

Sébastien Bras veut retrouver "une certaine forme de sérénité"

"Ça fait 25 ans que je vis avec les étoiles" a expliqué le chef sur franceinfo. "Cette troisième étoile, c'est une chance incroyable pour un chef cuisinier. Je crois que, quand on a ce statut de chef triplement étoilé depuis une vingtaine d'années, et lorsqu'on hérite de ces trois étoiles, inévitablement, il y a une certaine forme de pression qui s'installe. Aujourd'hui, j'ai eu _envie de vivre mon métier d'une manière différente_, avec une certaine forme de sérénité que j'ai envie de retrouver pour pouvoir continuer à avancer", a-t-il confié.

"Je pense que le guide a été un atout incroyable pour faire exister notre maison perdue au cœur de l'Aubrac, a-t-il  ajouté. Aujourd'hui j'ai envie de continuer à partager le meilleur de l'Aubrac, avec toujours le même degré d'exigence et d'excellence, mais avec plus de sérénité."