Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le Horizon Fest, festival de metal au cœur d'une petite commune de l'Yonne

samedi 7 juillet 2018 à 16:13 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

En pleine saison des festivals, en voilà un qui détonne, à Egriselles-le-Bocage, commune de 1000 habitants près de Sens. Trash, hardcore ou encore heavy metal : loin de la programmation habituelle des festivals, le Horizon Fest propose une affiche consacrée à la musique metal.

La scène du Horizon Fest, au tout début des festivités
La scène du Horizon Fest, au tout début des festivités © Radio France - Lisa Guyenne

Égriselles-le-Bocage, France

Des cheveux longs, des tatouages, des piercings : ce week-end, le terrain de foot d'Egriselles-le-Bocage accueille de bien curieux sportifs. Point de footballeurs ici, mais des fans de metal bien décidés à bouger et tout donner pendant les deux jours du Horizon Fest, qui fête ses deux ans cette année. Car oui, le métal, c'est du sport !

Un peu violent ? Peut-être, mais l'esprit du metal, ce n'est pas que cela, explique Ja, du groupe Breed Machine : "_Ce n'est pas parce que notre musique est agressive, que nous sommes agressifs ou violents_, pas du tout. C'est juste une manière de s'exprimer !"

C'est un autre style, c'est sûr, mais on peut dire les mêmes paroles que Dave, Yves Duteil, Vianney... - Mike de Breed Machine

"On peut aborder les mêmes sujets que des chanteurs classiques, mais l'exprimer d'une façon différente" complète Mike, lui aussi membre de Breed Machine.

Encore trop de clichés sur le metal

Aujourd'hui, même si des événements de grande ampleur comme le Hellfest (Loire-Atlantique) contribuent à le démocratiser, le metal - et les métalleux - souffrent encore de nombreux clichés. "Ce sont des styles et des looks affirmés, qui peuvent dérouter", reconnaît Nicolas Bastos, batteur du groupe Dagoba, en tête d'affiche du Horizon Fest. "Mais je pense que le mieux est de venir aux concerts, pour se rendre compte que dans ces registres, il y a d'excellents musiciens, comme dans le jazz par exemple."

"Le metal ne cantonne pas au metal. Je trouve qu'il y a beaucoup d'ouverture : en voiture, j'écoute du hip-hop et du jazz. Et j'aime beaucoup Jean-Jacques Goldman !" - Nicolas Bastos de Dagoba

ITW Nicolas Bastos de Dagoba - "A un moment ou un autre, tout le monde apprécie le metal"

Pour les habitants, "ça se passe super bien"

Et les habitants d'Egriselles, qu'en pensent-ils ? "Ils ont des clous partout et des cheveux jusqu'aux fesses, mais ils sont tous gentils ! Donc il n'y a aucun problème", résume en souriant Pierrot, le patron de l'Auberge d'Egriselles. Pour lui, "l'apparence est trompeuse, et là c'est complètement le cas. Ce sont juste des gens qui partagent leur passion en toute simplicité."

Du côté des anciens du village, assure le patron, l'arrivée du festival suscite un peu de méfiance, mais surtout de la curiosité : "Ils observent ça de loin, sans que cela ne pose de réel problème. Avec une certaine interrogation, mais c'est plutôt de l'intéressement déguisé. Ça les intrigue !"

Derrière le bar, Carole, la compagne de Pierrot, est en tout cas convaincue par le festival : "Ca se passe super bien, et ça devrait même nous amener du monde le dimanche matin, pour ceux qui campent là, puisqu'il n'y a pas de restauration sur place !" Un échange de bons procédés, en somme. Le Horizon Fest dure jusqu'à samedi, dans la nuit.

Reportage : le Horizon Fest, ça donne quoi ?