Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Idées de sorties DOSSIER : Découvrez l'Auvergne avec France Bleu

Le Jardin Lecoq

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Le jardin Lecoq, cinq hectares de bosquets, de massifs fleuris et d'arbres, au cœur de la ville. Mais comment ce jardin est-il arrivé là ?

Bassin du jardin Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin
Bassin du jardin Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Clermont-Ferrand, France

Le collège de médecine de Clermont-Ferrand très prospère en 1745 a l'idée de créer un jardin botanique pour l'enseignement. Mais c'est après bien des péripéties et des déménagements, et grâce à l'obstination de l'abbé Delarbre, que le jardin s'installe le 6 frimaire de l'An II, comprenez le 26 novembre 1793, dans la moitié nord du  jardin Lecoq à la place de l'actuel rectorat.

Son histoire en images

Pour en savoir un peu plus sur l'histoire de ce jardin :

Blaise Pascal et le porche du château :  Si Blaise Pascal franchi plusieurs fois ce porche, ce n'est pas au jardin Lecoq, qui n'existe pas encore à son époque, mais chez son beau-frère Florin Perier qui est propriétaire du château de Bien-Assis, dont ce porche et cette tourelle font partie.

Entrée du jardin Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Entrée du jardin Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Á la mort de Florin Perier, le château passe de mains en mains, jusqu'en 1912, quand il est racheté par la manufacture Michelin. Deux ans après, le château est détruit pour permettre la construction de l'usine des Carmes. Michelin offre alors le porche et la tourelle du château à la ville. Ils sont démontés et remontés pierre par pierre à l'entrée du jardin.

La maison de garde © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
La maison de garde © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

La maison de garde est construite entre 1868 et 1870 par François Louis Jarrier. Il s'inspire des maisons de garde du parc des Buttes-Chaumont et des pavillons du bois de Boulogne.

Les grilles du jardin : Avant la mise en place des grilles du jardin, (1899 - 1909), il est entouré d'un "saut de loup", tranchée remplie de boue. Boue extraite du grand bassin lors de son nettoyage.

Le phoque et les otaries du jardin Lecoq : En 1952 un poissonnier clermontois offre un phoque de 200 kg au jardin Lecoq. Ce phoque meurt en 1968, il est remplacé par deux otaries. Le mâle est mort en 1999, naturalisé il est visible au musée Lecoq.
En 1971, construction d'une animalerie qui reçoit de nombreux animaux ( daims, singes.....). Il ne reste plus aujourd'hui que des cygnes et des canards.

Á voir dans le jardin :

Buste d'Henri Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Buste d'Henri Lecoq © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Sculpté par Jean-Baptiste Chalonnax, artiste clermontois, le buste d'Henri Lecoq est installé dans le jardin en 1872.

L'enfant au dauphin © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
L'enfant au dauphin © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Dans le bassin central de la roseraie, l'enfant au dauphin.

Byblis pleure © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Byblis pleure © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Byblis pleure, 1905, par Jean Camus.
Dans la mythologie grecque Byblis est une nymphe qui a un frère jumeau, Caunos, dont elle tombe amoureuse,  elle cherche à le convaincre de la pureté de son amour, mais Caunos, effrayé, s'enfuit. De désespoir, elle se transforme en fontaine.

Nu au bain © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Nu au bain © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Nu au bain, sculpture de Jean-Paul Lesbre, mise en place dans le bassin de la grande vallée en décembre 1987.

La grotte © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
La grotte © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

La grotte, où l'eau serpente le long des rocailles entre les fougères. Endroit paisible du parc, entouré de camélias et de rhododendrons.

La mémoire des crapauds © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
La mémoire des crapauds © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

La mémoire des crapauds, oeuvre de Mark Brusse, installée square de la Résistance en 1996. A la restructuration de quartier de Jaude, " Les grenouilles" comme les appellent les clermontois s'installent définitivement au jardin Lecoq.

Le génie des eaux © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Le génie des eaux © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Le génie des eaux, relief du XVIIe siècle, est un vestige du château de la Pradelle.

Les armoiries de la ville de Clermont-Ferrand © Radio France - Nicole Bernardin - Radio France
Les armoiries de la ville de Clermont-Ferrand © Radio France - Nicole Bernardin © Radio France

Les armoiries de la ville sont composées de 8 500 plantes de mosaïculture.

En fouillant dans les archives, il est possible de retrouver des cartes postales, montrant le kiosque, qui est détruit au profit d'un théâtre de verdure, remplacé lui-même il y a quelques années par de nouvelles plantations. 

Avant la seconde guerre mondiale le canotage était autorisé sur le grand bassin, des photos montrent même des patineurs s'adonnant au plaisir de la glisse.

En déambulant dans ce jardin, vous découvrirez aussi le buste du géologue philippe Glangeaud, un manège pour enfants, sans oublier le nid de jardinosaure et bien d'autres choses encore...

Bonne promenade.