Culture – Loisirs

Le lac de la Ramée, lieu de rendez-vous des Toulousains qui ne partent pas en vacances

Par Clémence Fulleda, France Bleu Toulouse lundi 17 juillet 2017 à 6:00

La plage du lac de la Ramée avait connu un franc succès en 2016, année de son ouverture.
La plage du lac de la Ramée avait connu un franc succès en 2016, année de son ouverture. © Radio France - Leila Mechaouri.

Les Toulousains profitent de la chaleur pour aller faire bronzette ou trempette au lac de la Ramée. Parmi eux, beaucoup confient ne pas avoir le temps ou les moyens de partir en vacances. Reportage.

Enfin, l'été semble bel et bien là ! En tout cas à en croire les parkings bondés de la base de loisirs de la Ramée, aux portes de Toulouse et de Tournefeuille.

Jeunes, couples, familles... Ils étaient nombreux ce dimanche 16 juillet à se baigner, pique-niquer, bronzer ou même courir (!) près du lac.

Parmi eux, Myriam, une québécoise, explique : "Ça permet de couper, et quand on n'a pas les moyens ou le temps de partir trop loin au moins on a l'impression de pouvoir un peu en profiter."

" Y'a pas de sous à la fin du mois"

Ismaël est lui venu samedi et dimanche avec ses deux enfants, dont Adam, qui "adore plonger".
Le jeune homme de 28 ans travaille dans le bâtiment.

Je n'ai pas de vacances avant le mois de décembre. Mes enfants sont à la maison toute la semaine, je commence tôt et je finis tard, donc là ils ne vont faire qu'attendre le weekend prochain pour que je les sorte et et qu'on en profite. - Ismaël

Hédi aussi partira cet hiver, "parce que c'est moins cher".
"Y 'a pas de sous à la fin du mois, on travaille et les impôts prennent tout!" peste-t-il.

Plage gratuite et surveillée

Heureusement, l'accès à la base de loisirs de la Ramée (qui fait tout de même près de 250 hectares) est gratuit. Et pour la deuxième année consécutive, la plage aménagée de 2000 mètres carrés (qui a rouvert le 8 juillet dernier) est surveillée. Son sable fin est accessible par le chemin de Larramet et les parkings sud, *de 10h à 19h jusqu'au 3 septembre.
*
L'an dernier, plus de 66 000 baigneurs en avaient profité.

LIRE AUSSI ► Toulouse : le lac de la Ramée ouvre pour la première fois à la baignade

Ailleurs, en théorie, la baignade est interdite ; ceux qui plongent tout de même risquent 17 euros de contravention.