Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le lac de Vassivière fête ses 70 ans : retour sur l'histoire de ce barrage EDF devenu joyau touristique

Construit dans l'après-guerre par EDF, le lac de Vassivière est né il y a tout juste 70 ans, en engloutissant une poignée de petits villages. Il est désormais l'un des plus grands lacs artificiels de France, atout majeur du "tourisme vert" en Creuse et dans le Limousin.

Le lac de Vassivière a été créé par EDF dans l'après-guerre.
Le lac de Vassivière a été créé par EDF dans l'après-guerre. © Radio France - Jérôme Ostermann

Devenu le joyau touristique de la Creuse, emblème du "tourisme vert" dans le Limousin au point qu'on le surnomme le "petit Canada", le lac de Vassivière fête ses soixante-dix ans cette année. Il a été mis en eau le 24 décembre 1950 par EDF.

Une origine industrielle

A l'époque, dans l'après-guerre, la France avait besoin d'électricité. Vassivière est choisi pour construire un barrage EDF. Le lac est construit en engloutissant huit hameaux et lieux-dits. Marcelle Noyer, 86 ans, avait seize ans à l'époque et habitait le village de Villecros, aujourd'hui disparu : "J'ai vu construire le lac. Il y avait des fermes et des maisons, c'était habité, il a fallu quitter notre village. Mes parents ont eu beaucoup de peine de partir. Mais s'il n'y avait pas eu le lac, je ne sais ce qu'on serait devenus !"

ECOUTEZ - Marcelle avait seize ans à l'époque

Il a fallu quitter notre village

Le développement touristique

Rapidement, la dimension industrielle du lac s'accompagne d'un développement touristique, grâce à la volonté "visionnaire" de Pierre Ferrand, député-maire de Royère-de-Vassivière, explique Laurence Puissant, de l'office de tourisme. Dès 1966, un syndicat mixte est créé pour regrouper les communes riveraines afin de commencer un aménagement du lac, qui est alors situé au milieu de nulle part: "Il faut imaginer qu'il n'y avait pas de route, pas de réseau d'assainissement, c'était très précurseur d'envisager d'en faire un lac touristique."

Dans les années 70, les premiers adeptes de ce qui ne s'appelle pas encore le tourisme vert posent leurs bagages au bord du lac. Ski nautique, pédalo, plage, les activités nautiques se développent. Et aujourd'hui, l'hôtel et les dix autres hébergements construits autour du plan d'eau (campings, gîtes, locations et chambres d'hôte) attirent les touristes.En comptant les résidences secondaires, le lac enregistre chaque année plus de 700 000 nuitées. Le défi est relevé avec brio. "On n'avait pas de culture touristique en Limousin à l'époque, raconte Laurence Puissant. C'était bien vu dès le départ, et maintenant on a un site qui correspond vraiment aux tendances d'aujourd'hui."

Tourisme et énergie, une cohabitation nécessaire

Le pari touristique est gagné, et pendant ce temps-là, les 100 millions de mètres cubes du lac de Vassivière continuent d'alimenter la centrale hydroélectrique de Peyrat-le-Château, dans la Haute-Vienne voisine. De quoi produire suffisamment d'électricité pour une ville de la taille de Brive-la-Gaillarde. Une cohabitation qui a un coût. "Par exemple, nous privilégions l'activité touristique l'été, pour qu'il y ait de l'activité, précise Didier Casse, directeur adjoint d'EDF Hydro Centre-Ouest. Donc nous limitons la baisse du niveau d'eau l'été. S'il n'y avait pas cette contrainte on l'exploiterait différemment, et le niveau serait un peu plus variable."

Energie, tourisme, économie locale, le lac de Vassivière est un poumon de l'activité dans le Limousin... Et à 70 ans il n'est pas prêt de prendre sa retraite.

ECOUTEZ - L'évolution du lac de Vassivière

Choix de la station

À venir dansDanssecondess