Culture – Loisirs

Le lac franco-suisse de Chaillexon se transforme en patinoire géante

Par Esteban Pinel, France Bleu Besançon lundi 19 décembre 2016 à 21:08

Le lac de Chaillexon, la plus grande patinoire naturelle d'Europe quand il gèle en intégralité.
Le lac de Chaillexon, la plus grande patinoire naturelle d'Europe quand il gèle en intégralité. © Radio France - Esteban Pinel

Le lac de Chaillexon, à cheval entre Villers-le-Lac (Doubs) et la Suisse, a gelé. À chaque fois que le phénomène se produit, des milliers de promeneurs et de patineurs déambulent sur la glace. Détente garantie, à condition de rester prudent.

Le lac de Chaillexon, à Villers-le-Lac (Doubs), a pris un sacré coup de froid. La glace recouvre une grande partie de l'étendue d'eau, coincée entre les montagnes. Cet hiver, l'eau n'a pas gelé sur les 7 km qui relient le lac à sa partie suisse. Néanmoins, une immense aire de jeu s'est recréée sur les berges de Villers.

L'eau a gelé sur plusieurs kilomètres. Le week-end, des centaines de personnes peuvent se retrouver sur la glace. - Radio France
L'eau a gelé sur plusieurs kilomètres. Le week-end, des centaines de personnes peuvent se retrouver sur la glace. © Radio France - Esteban Pinel

Quand toutes les conditions sont réunies (soleil, week-end, vacances), entre 4.000 et 5.000 personnes passent sur le lac par jour. On s'y promène, parfois avec bébé dans la poussette, et on y patine, aussi.

C'est mieux qu'une patinoire. C'est plus grand, plus beau. Bref, c'est génial." Ethan, jeune patineur

Beaucoup de locaux ont d'ailleurs appris à patiner sur le lac, dans leur jeunesse. "Ça parait incroyable aujourd'hui mais quand j'étais petite, nous avions cours de sport sur le lac gelé. Notre professeur nous y emmenait", raconte Marylène.

Pour certains, il faudra encore un peu de patience avant d'arpenter le lac dans toute sa longueur. - Radio France
Pour certains, il faudra encore un peu de patience avant d'arpenter le lac dans toute sa longueur. © Radio France - Esteban Pinel

Cette maman connait les pièges de telles sorties. Mais elle emmène ses enfants sans crainte. "On observe bien les traces, pour voir comment est la glace. Quand c'est blanc, c'est que les gens sont passés sans problème. Autrement, il vaut mieux éviter. Et bien sûr, faire attention aux trous d'eau."

Les trous d'eau, véritables pièges d'un lac gelé. - Radio France
Les trous d'eau, véritables pièges d'un lac gelé. © Radio France - Esteban Pinel

Des bénévoles, familiers du lac de Chaillexon, délimitent ces trous. Freddy est un des premiers à s'aventurer sur la glace, pour la tester.

Nous lançons un gros caillou 10 mètres devant nous. On voit s'il s'enfonce. Si la glace est solide, on continue d'avancer. Quand il n'y a que 3 cm de glace, c'est dangereux. Entre 5 et 6 cm, on peut marcher. Et autour de 15 cm, c'est bon pour le grand public"

Voilà qui tombe bien, la glace est, dans de vastes proportions d'une épaisseur supérieure à 10 cm. Conséquence : les visiteurs sont nombreux, et la petite ville en profite. Une salon de thé fait par exemple le plein dans l'après-midi. "Les gens viennent se réchauffer. Ils sont fatigués de leur promenade, donc ils nous achètent des boissons chaudes ou des gâteaux", explique le gérant.

Marylène, Ethan, Naïs et Michel. Les Dalton du patinage. - Radio France
Marylène, Ethan, Naïs et Michel. Les Dalton du patinage. © Radio France - Esteban Pinel

La mairie voit donc d'un très bon œil le phénomène. Pas question d'interdire d'accès le lac. En cas d'accident, l'institution précise quand même qu'elle "décline toute responsabilité". Les commerces, eux, se frottent les mains et prévoient d'accueillir les promeneurs avec du vin chaud et des soirées fondue, en bord de lac glacé.