Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - Le Landais Louis Ansolabéhère réalise un saut inédit en course landaise

vendredi 11 mai 2018 à 15:28 France Bleu Gascogne

Une rondade-flip suivi d'un saut périlleux par-dessus une vache: la figure est inédite dans le monde de la course landaise. Elle a été réalisé jeudi, dans les Landes, par Louis Ansolabéhère.

Capture écran de la vidéo du saut de Louis Ansolabéhère à retrouver dans l'article.
Capture écran de la vidéo du saut de Louis Ansolabéhère à retrouver dans l'article.

Bascons, France

C'est une figure qu'il faut éviter de réaliser juste après manger. Pendant quelques dixièmes de seconde, le sauteur landais Louis Ansolabéhère s'est retrouvé tête et mains en bas face à une vache pour ensuite décoller au-dessus de lui: une rondade-flip-salto arrière. Le public retient son souffle avant la libération. "Etant gymnaste, j'ai l'habitude de faire la figure donc je ne mesure pas la grandeur pas de ce que ça peut être" explique-t-il.

Pourtant le sauteur de l'Armagnacaise a réalisé un vrai exploit qui tourne en boucle sur internet. "La figure en elle-même n'est pas compliquée mais il y a le facteur vache: on ne peut pas le calculer. En face, c'est une bête qui arrive et si je me rate d'une demi-seconde, ça peut être la catastrophe". C'est finalement une vraie prouesse de la part de ce Landais de 27 ans qui ne devait pas participer à cette compétition de course landaise à Bascons (au profit du musée de la course landaise).

Soit je passais, soit j'y laissais ma vie. — Louis Ansolabéhère, sauteur en course landaise

Il a profité du désistement de dernière minute d'un sauteur pour le remplacer. "Je pensais à ce saut depuis longtemps" rajoute Louis. "Après, sur un papier, l'écrire, le penser et s'entraîner: souvent, on y a pensé mais ça me trottait dans la tête depuis le matin, je ne sais pas pourquoi. Je me suis dit: pourquoi tu y penses, ça te travaille, donc j'ai voulu le tenter."

Le risque? "C'est peut-être fort de dire ça mais j'ai pensé, quand je suis parti le matin, que soit je passais, soit j'y laissais ma vie". Même avec toutes ces émotions, Louis Ansolabahère pense déjà à une autre figure inédite. Avant pourquoi pas de réaliser son rêve : "sauter un taureau de corrida dans les arènes de Mont-de-Marsan". De quoi donner des idées à certains organisateurs ?

Par :