Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le loto du patrimoine au secours de plusieurs monuments poitevins

mardi 4 septembre 2018 à 6:05 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, plusieurs sites pourront bénéficier du loto du patrimoine tel qu'imaginé par Stéphane Bern, chargé de mission Patrimoine par le gouvernement. Des jeux à gratter sont en vente avant la loterie spéciale du 14 septembre prochain.

Abbaye royale de la Réau à St Martin l'Ars dans la Vienne
Abbaye royale de la Réau à St Martin l'Ars dans la Vienne © Radio France - William Giraud

Poitiers, France

Utiliser l'argent des jeux de hasard pour financer la restauration du patrimoine français en péril. C'était l'idée de Stphane Bern, l'animateur télé, chargé de mission patrimoine pour le gouvernement et cette idée vient clairement de voir le jour puisque ce vendredi 14 septembre, veille des Journées européennes du Patrimoine, la française des jeux organise un loto spécial patrimoine. Et qu'en dehors de cette soirée spécial, elle a sorti un jeu de grattage bien particulier "Mission patrimoine" vendu depuis hier chez les buralistes. 

Dans le Poitou, plusieurs sites pourraient bénéficier de l'argent de ces jeux. Mais les Poitevins ne sont pas tous emballés : "Je ne joue jamais, pas même pour la bonne cause", nous dit une cliente de tabac-presse de Poitiers. "Je préférerais que l'argent serve à rénover autre chose, comme les routes par exemple" en déclare un autre. Quant à celui-là, il est clair et précis "On paye déjà des impôts pour ça, pas question qu'on nous demande de l'argent par le biais du jeu". 

A Poitiers, au Diplomate, rue carnot, le buraliste en revanche est surpris :  

"J'ai vu débarquer de nouveaux clients venus exprès pour ce nouveau jeu du Patrimoine", raconte Etienne, le gérant. 

Une vingtaine de clients en une matinée et la moitié pour acheter Mission Patrimoine, il n'en revient car ce jeu n'est pas forcément donné, la plaquette de grattage vaut 15 euros. Alors certes, certains joueurs ont gagné et sont repartis avec 30, 50  ou 150 euros de gains, mais 15 euros à l'achat ça reste un budget. 

L'argent récolté par le biais de Mission Patrimoine ou de la loterie de vendredi servira à financer les travaux de restaurations du patrimoine français. 18 sites prioritaires, et 233 autres retenus, parmi lesquels dans la Vienne : l'Abbaye de la Réau à St Martin L'ars dans la Vienne. Les propriétaires, qui ont déjà commencé à restaurer le site, ont encore besoin de 54 000 euros sur les 270 000 que va coûter le chantier. A Vellèches, la restauration du Château de Marmande est estimée à 404 000 euros. Il en faut encore 81 000. De même le château de Montreuil-Bonnin pourrait bénéficier de ce loto du patrimoine, le château de Montreuil à qui il manque 103 000 euros sur les 508 000 nécessaires à sa restauration. Dans les deux-sèvres, un seul site retenu à notre connaissance : il s'agit du château de Durbelière, à Saint-Aubin de Baubigné, près de Mauléon. Coût d'une éventuelle remise en état : 239 300 euros ! La manne du loto du patrimoine devrait être bienvenue.