Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le maître japonais de l'animation Isao Takahata, réalisateur du "Tombeau des lucioles", est mort

vendredi 6 avril 2018 à 8:16 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Le réalisateur japonais de films d'animation Isao Takahata, cofondateur du studio d'animation Ghibli et connu pour "Le tombeau des lucioles", est mort à l'âge de 82 ans, a confirmé vendredi le studio.

Isao Takahata, le maître japonais de l'animation
Isao Takahata, le maître japonais de l'animation © AFP - NORIAKI SASAKI / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun

Dans un communiqué, le studio a précisé que Isao Takahata était mort dans les premières heures de la journée de jeudi dans un hôpital de Tokyo des suites d'un cancer du poumon. à l'âge de 82 ans.

Passionné de littérature française 

Né en 1935, dans l'actuelle Ise, préfecture de Mie, à quelque 450 kilomètres au sud-ouest de Tokyo, Isao Takahata a débuté sa carrière aux studios d'animation Toei en 1959. C'est là qu'il a rencontré Hayao Miyazaki, avec lequel il a pendant longtemps collaboré étroitement, notamment pour des séries diffusées à la télévision.   

Réalisateur engagé, passionné de littérature française et notamment de Jacques Prévert, Isao Takahata avait créé en 1985 le studio japonais d'animation Ghibli avec M. Miyazaki, son cadet, complice et parfois aussi rival.

"Le tombeau des lucioles"

Il s'est d'abord fait un nom avec "Le tombeau des lucioles" (1988), histoire à pleurer de deux orphelins durant la guerre, que beaucoup considèrent comme son plus grand film.

Cette oeuvre déchirante lui a été inspirée par sa propre expérience, enfant, du bombardement par les Américains de la région d'Okayama où il vivait en 1945. Terrifié, il avait fui pieds nus en pyjama avec une de ses sœurs.

Il est également l'auteur de "Pompoko" (1994), Cristal du meilleur long métrage au festival d'Annecy il y a deux décennies, et de "Mes voisins les Yamada" (1999). 

Plus récemment, il avait mis en images "le Conte de la Princesse Kaguya", une redécouverte de ce classique du répertoire nippon qui lui a valu une nomination en 2015 dans la catégorie du meilleur film d'animation aux Oscars. Il avait annoncé que ce serait là son ultime réalisation.