Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : 2,5 millions d'euro pour la "chapelle des anges musiciens" de la cathédrale

-
Par , France Bleu Maine

Dans le cadre du plan de relance, une enveloppe de 2,5 millions d'euros est prévue pour la cathédrale du Mans. Elle sera consacrée à la chapelle d'axe, la plus grande, prestigieuse et décorée de la cathédrale.

La cathédrale du Mans vue de la place des Jacobins.
La cathédrale du Mans vue de la place des Jacobins. © Radio France - Alexandre Chassignon

Les travaux étaient prévus depuis des années, les fonds annoncés devraient permettre de les réaliser. L'Etat, propriétaire de l'ensemble des cathédrales, a prévu 80 millions d'euros pour ces édifices dans le cadre du plan de relance, dont 2,5 pour la cathédrale Saint-Julien du Mans.

Cette somme doit permettre la restauration de la chapelle "des anges musiciens". Il s'agit de celle située tout à l'Est de la cathédrale, dans son axe, et qui surplombe les places du jet d'eau et des Jacobins. Elle doit son surnom aux 47 personnages de la fresque qui occupe toute sa voûte. Cette partie a été restaurée dans les années 90 mais pas le bas des murs. Or cette zone était aussi richement décorée à l'origine, au XIVe siècle.

Quel résultat ?

Ces fresques masquées par des modifications ultérieures sont aujourd'hui attaqué par l'humidité. Aude-là de l'étanchéité, on ne sait pas encore en quoi cette intervention va consister.

Nicolas Gautier, le conservateur de la cathédrale, souhaite une restauration comme pour la voûte, c'est-à-dire en révélant les peintures d'origine. Mais d'autres spécialistes préfèreraient tout recouvrir d'un enduit blanc qui correspond au dernier état connu au XVIIIe siècle. Le choix final n'est pas encore fait.

En fonction de ce qui sera décidé l'enveloppe de 2 millions et demi permettra peut-être de remettre en place un vitrail manquant, toujours dans la chapelle des anges, ou de s'occuper des stalles, ces rangées de sièges en bois dans le chœur. Plusieurs ont été démontées au cours de l'histoire et sont actuellement stockées à Paixhans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess