Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mans : un peu de monde pour écouter de la musique électro aux Rêveries malgré la Covid-19

-
Par , France Bleu Maine

Autorisées par la Préfecture de la Sarthe, les Rêveries font bouger l'île aux planches, au Mans, ce dimanche 22 août 2020. L'accès est limité à 1 000 personnes au lieu des 3 000 habituelles.Le port du masque est obligatoire.

L'accès aux Rêveries est gratuit. Sur place, il y à boire, à manger et de la musique électro.
L'accès aux Rêveries est gratuit. Sur place, il y à boire, à manger et de la musique électro. © Radio France - Clémentine Sabrié

Ce n'est pas la foule des grands jours, mais les spectateurs qui ont fait le déplacement sont contents d'être aux Rêveries.  Au milieu de la pelouse de l’île aux planches, au Mans, le DJ est un peu esseulé et ça ne se presse pas au bar, mais il y a quelques centaines de personnes dans les gradins. "En ce moment tous les festivals, les événements culturels, sont annulés, donc se retrouver entre amis avec du son et profiter ça fait du bien", s'exclame Etienne, un professeur de hip-hop de 24 ans. 

Un protocole sanitaire classique

Cependant, pas question de faire des pogos dans la fosse. "Il faut qu'il y ait un mètre de distance entre chaque groupe d'amis", explique le chargé de production des Rêveries, Julien Mansard. Il reconnait que ce n'est pas évident de s'assurer du respect de cette règle à tout moment. "On a la chance que les gens ne dansent quasiment pas", souligne le salarié de l'association Impact qui produit l'événement. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Masque obligatoire, distributeurs de gel hydroalcoolique, distanciation physique. Toutes ces règles basiques figuraient dans son dossier envoyé à la Préfecture de la Sarthe. "Je ne sais pas pourquoi on me l'a accepté, je n'ai pas plus d'info que ça. Il y a des événements de 300 personnes qui ont été annulés, ils avaient le même dossier que nous. Mais pourquoi nous ?" s'interroge Julien Mansard. Par rapport aux autres années, le festival a réduit sa capacité d'accueil de deux tiers, passant de 3 000 à 1 000 spectateurs.

Les Rêveries et la musique électro ne sont pas réservées qu'aux jeunes. Claudine, 73 ans, est venue malgré la Covid-19. "Déjà ça nous fait sortir, on fait une petite balade après et on écoute de la bonne musique", se réjouit la retraitée."C'est quand-même sympa !" Il y a quelques familles parmi les spectateurs. "Il y a des gens qui comptent sur ces événements-là, les artistes, donc je pense qu'il faut continuer à vivre", soutient Anne qui est venue avec ses deux fils, Arthur, 7 ans, et Titouan, 3 ans. Pour la maman, c'est une façon de soutenir les artistes locaux et de faire perdurer ce type de manifestations culturelles au Mans.

Les prochaines Rêveries sont prévues dimanche 6 septembre 2020 au Parc Théodore Monod au Mans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess