Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le Mans : les 24h vélo dans la bonne humeur

dimanche 26 août 2018 à 6:19 Par Bénédicte Robin, France Bleu Maine

Près de 2 500 coureurs sont en piste depuis ce samedi après-midi 15h jusqu'à ce dimanche 15h pour les 24h Vélo sur le circuit Bugatti du Mans (Sarthe). Un rendez-vous sportif et festif.

L'équipe Team WSI venue de Gennevilliers (Hauts-de-Seine)
L'équipe Team WSI venue de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) © Radio France - Bénédicte Robin

Le Mans, France

Plus de 450 équipes, près de 2 500 coureurs pédalent fort tout ce week-end sur le circuit Bugatti du Mans (Sarthe) pour la 10ème édition des 24h Vélo. Si certains viennent pour le sport, d'autres viennent pour la bonne cause pour défendre une association et d'autres encore pour passer un bon week-end entre amis ou entre collègues...

Ambiance pique-nique dans le paddock - Radio France
Ambiance pique-nique dans le paddock © Radio France - Bénédicte Robin

C'est le cas de l'équipe Team WSI, tout droit venue de Gennevilliers (Hautes-de-Seine). Ils sont 12 : six accompagnateurs pour six coureurs, collègues de travail la semaine dans une entreprise d'informatique et cyclistes, en équipe le week-end. "On s'entraîne depuis six mois à hauteur de quatre à cinq sorties par semaine et des grandes balades le week-end comme les châteaux de la Loire ou les plages du débarquement" explique Cécile, plutôt sereine avec son gobelet de rosé à la main et une cigarette à la bouche. "J'ai le temps" sourit la jeune femme, "je prends le relais à 23h, je pourrai faire une sieste !" lance-t-elle alors que derrière elle la table installée dans le paddock est garnie de cacahuètes, de frites et de rosé.

Les vélos du Team WSI - Radio France
Les vélos du Team WSI © Radio France - Bénédicte Robin

Avant elle, trois de ses coéquipiers commenceront le marathon. A six, ils ont chacun deux séances de 2h à 3h de vélo coachés par Eric, un autre collègue qui lui ne court pas cette année mais l'a déjà fait deux fois. "Je vais les suivre, leur dire où ils en sont de la course, les réveiller quand ils doivent prendre le vélo, etc. Je ne vais pas dormir mais je m'en fiche", assure-t-il. Les 24h vélo c'est "un mélange de compétition et de fête" ! conclue-t-il.

Et la compétition, il l'a font un peu quand même. "Si on arrive dans les 100 premiers, on sera content" glisse Cécile. Elle son objectif c'est que chacun donne le meilleur de soi-même et il y a, selon elle, un test pour savoir "si on a tout donné : à 15h, on boit chacun une bière et on doit être soûl. Si on n'est pas soûl, c'est qu'on n'a pas tout donné !"