Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Le meilleur jeune boulanger de France sera-t-il francilien en 2018 ?

mercredi 21 novembre 2018 à 18:31 Par Romain Sost, France Bleu Paris

Du 20 au 22 novembre 2018, se déroule la 38eme édition du Meilleur Jeune Boulanger de France. L'épreuve se déroule à la chambre des métiers et de l'Entreprise à Bobigny (93). Une épreuve sous tension pour Younous Doucouré, jeune boulanger de 19 ans, originaire des Yvelines.

Younous Doucouré pendant le concours de Meilleur Jeune Boulanger
Younous Doucouré pendant le concours de Meilleur Jeune Boulanger © Radio France - Romain Sost

La 38 e édition du concours du Meilleur Jeune Boulanger se déroule jusqu'au jeudi 22 novembre, à la chambre des métiers et de l'entreprise de Bobigny (93). Au total, 19 candidats, venus de toute la France. Parmi eux, un jeune francilien de 19 ans, originaire des Yvelines. Il s'appelle Younous Doucouré, en formation en alternance à Versailles. 

Un concours difficile

Tout commence mal. Younous Doucouré se bat contre le temps tout au long des sept heures de l'épreuve. Son erreur s'est produite la veille, lorsque les candidats ont eu 1h30 pour la préparation des pré-fermentations notamment. Cela ne lui "arrive jamais" explique-t-il mais Younous a "oublié de mettre du sel dans la pâte". Plus d'une heure perdue pendant l'épreuve mais notre jeune boulanger a plus d'un tour dans sa manche : "j'ai utilisé cette pâte pour un autre pain", une initiative qui lui vaut les félicitations de Xavier Bordet un membre du jury : "il a eu la maturité d'un vrai professionnel".

Mieux vaut rester calme

Malgré sa perte de temps, ce boulanger de vocation garde son calme. Il reste méticuleux, place les pochoirs dont il a dessiné les motifs avec précision, saupoudre patiemment ses pains de farine et de cacao.

Younous Doucouré en plein travail - Radio France
Younous Doucouré en plein travail © Radio France - Romain Sost

Combien de temps reste-t-il ?

Il ne reste que cinq minutes, Younous récupère l'ensemble de ses pains et viennoiseries. Il a confectionné 110 brioches, pains de campagnes et autres mets en 7 heures. Il ne reste plus qu'à tout déplacer à la salle d'exposition. Plus qu'une minute.! Younous trottine. Trois aller-retours sont nécessaires. Les 110 produits sont disposés sur les deux tables, et au bout se dresse la pièce maîtresse : un pain décoratif. Un socle en pain sur lequel ont poussé deux tours Eiffel et un timbre géant avec le dessin d'une bicyclette dessus. Le tout pèse deux kilos.

Un beau final

Finalement, Younous n'a que cinq minutes de retard et il rayonne "je suis fier de moi d'avoir pu rendre tout dans les temps, ça veut dire que si je suis dans une boulangerie, je suis capable de faire bien".  Et s'il remporte cette épreuve, il espère bien continuer la compétition car les championnats d'Europe s'ouvriraient à lui.