Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Mo.Co, nouveau quartier général de la culture à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Montpellier inaugure ce samedi l'Hôtel des collections, dernière pièce du Mo.Co, institution dévolue à l'art contemporain

Le jardin de l'hôtel Montcalm à Montpellier a été transformé en parc paysager
Le jardin de l'hôtel Montcalm à Montpellier a été transformé en parc paysager © Radio France - Marie Ciavatti

On entre par le jardin. Magnifiquement paysagé, il dessine les cinq continents. Au fond, l'hôtel Montcalm, de son ancien nom hôtel du Quartier Général construit au début du XIXe siècle, situé à 2 pas de la gare Saint Roch. C'est là que Georges Frêche en son temps voulait créer le musée de la France en Algérie. Projet polémique qui sera abandonné par le maire Philippe Saurel juste après son élection en 2014. Le voilà devenu "Hôtel des collections", troisième étage de la fusée Mo.Co, pour Montpellier Contemporain. 

Montrer au public des trésors cachés dans des réserves

Son inauguration ce samedi matin, en présence du ministre de la Culture, est sans doute l'événement culturel de l'année dans l'Hérault. Le Mo.Co n'a pas de collection permanente. "C'est un concept original explique son directeur Nicolas Bourriaud. Il expose des collections publiques ou privées du monde entier. Il permet de montrer au public des trésors cachés dans des réserves." 

La vie d'un artiste résumée dans une institution

L'autre originalité de cette institution est de réunir trois lieux : l'école des Beaux Arts, la Panacée située dans l'Ecusson et désormais l'Hôtel des collections, "une chaine qui regroupe toute la vie d'une artistes depuis la formation, jusqu'à l'exposition en passant par la production" poursuit Nicolas Bourriaud. 

On a détourné un avion

Un lieu d'exposition, qui intègre également un restaurant avec terrasse, une bibliothèque, une boutique. L'architecte Philippe Chiambaretta l'a pensé comme un lieu de vie, convivial où l'on se sente chez soi. Il a dû s'adapter aux travaux engagés sous l'ère Frêche et à l'enveloppe budgétaire entamée à 80%. "On est venu détourné un avion. Il était parti pour un lieu tourné vers une mémoire douloureuse. Il a fallu le transformer en bâtiment généreux, ouvert, maléable".  

Décomplexer le public

Les tarifs sont volontairement attractifs : 8 euros, 5 euros pour les tarifs réduits. La gratuité pour les plus précaires. Tout est fait pour rendre les oeuvres accessibles: en plus des supports écrits et audio, plusieurs parcours thématiques sont proposés  (langue des signes, famille, enfants) 100.000 visiteurs sont attendus pour cette année 2019.  

Exposition d'ouverture

Pour son ouverture, l'hôtel Montcalm expose une partie de la collection Ishikawa, industriel japonais, qui rassemble des oeuvres récentes d'une douzaine d'artistes, grands noms de l'art contemporain. Exposition intitulée "Distance intime". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess